These : "La méiofaune comme outil de surveillance des impacts anthropiques dans les grands fonds" (H/F) - Brest, Bretagne, FR - IFREMER

Publiée le: 2/12/2024

Résumé de l'offre

Description de l'offre

Poste à pourvoir: These : "La méiofaune comme outil de surveillance des impacts anthropiques dans les grands fonds" (H/F)

Référence du poste : PV-2024-1408

Structure d'accueil : Département des Ressources Physiques et Ecosystemes de fond de Mer

Unité Biologie et Ecologie des Environnements Marins Profonds

Laboratoire Environnement Profond

Localisation :  Brest, Bretagne, FR

Durée en mois : 36

 

Date de clôture de réception de candidatures : 15/04/2024

 

 

Description de l'offre:

Présentation de la structure d’accueil

 

L’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer, l’Ifremer contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et littoral et au développement durable des activités maritimes. L’Ifremer est source de connaissances, d’innovation, de données de surveillance et d’expertise pour le monde de la mer, à la fois en matière de politique publique et d’activité socio-économique. Elle est la seule structure de ce type en Europe.

 

Les écosystèmes marins profonds recèlent une forte diversité biologique liée à la variabilité des environnements benthiques. La biodiversité et la dynamique de ces écosystèmes à l’état naturel sont encore bien mal connues ; pourtant ils font l’objet d’un intérêt croissant pour l’exploitation des ressources naturelles qu’ils abritent. C’est pourquoi l’Unité Biologie et Ecologie des Environnements marins Profonds (BEEP) développe des projets de recherche destinés à acquérir des connaissances sur la biodiversité et le fonctionnement de ces écosystèmes afin de contribuer à proposer des solutions pour une exploitation responsable des ressources qu’ils abritent.

 



Résumé de la thèse

 

La quête de minéraux et métaux rares est forte en raison des besoins industriels pressants liés à la transition énergétique. Les grands fonds marins constituent un réservoir de gisements de ces minéraux. Malgré le fait que la méiofaune joue un rôle fondamental dans les grands fonds et qu'elle soit reconnue comme une sentinelle précoce des impacts, nos connaissances sur ce compartiment sont encore limitées. MIND propose d’étudier la diversité et l'écologie de la méiofaune métazoaire des zones à nodules polymétalliques et des sédiments inactifs des deux contrats d'exploration français. L'interaction entre les compartiments benthiques (micro‐organismes, protozoaires, méiofaune et macrofaune) ainsi que les contraintes environnementales façonnant les communautés seront étudiées. En appliquant des approches automatiques, ce projet vise également à identifier les espèces bioindicatrices et les traits fonctionnels pour la détection des impacts dans le contexte de l'exploitation minière en haute mer. MIND apportera des découvertes majeures sur la biodiversité des grands fonds et des recommandations essentielles aux décideurs concernant l'exploitation des ressources des grands fonds.

 



Mots clés

Exploitation minière des grands fonds, biomonitoring, meiofauna

 

 

 

Profil recherché

Formation initiale

  • Parcours master/ingénieur : Biologie marine des environnements profonds, taxonomie, écologie.
  • Fortes connaissances en taxonomie de la faune benthique marine sont indispensables.
  • Maitrise des outils de microscopie et de biostatistique.
  • Très bonnes capacités relationnelles pour travailler dans un contexte collaboratif et pluridisciplinaire.
  • Anglais lu, parlé et écrit.
 

 

Conditions de travail

Modalités d’exercices

  • Possibilité de participation à une mission océanographique
  • Déplacements à l’étranger dans le cadre des collaborations et de projets internationaux associés à la thèse

Véritable opportunité de travailler sur les thématiques prioritaires de l’Ifremer, les contrats doctoraux proposés par l’Ifremer ouvrent droit, pour une durée de 3 ans, à une rémunération forfaitaire mensuelle brute égale à 2300 euros brut, non cumulable avec d’autres bourses d’étude.

 



Comment postuler ?

 

Le dossier de candidature doit comprendre :

  • un CV
  • une lettre de motivation
  • une lettre de référence
  • un relevé de notes (Licence + Master 1 et premier semestre Master 2)

L’ensemble des documents doit être déposé sur ce site sous la forme de 2 documents.PDF. Chaque document pouvant aller jusqu'à 3 MB.

Nous vous invitons à déposer en parallèle votre dossier auprès de l’Ecole doctorale : EDSML

La date limite pour la remise des candidatures est le 15 avril 2024. Néanmoins, nous vous engageons fortement à faire part dès que possible de votre intention de postuler, en prenant contact avec le responsable de sujet : Daniela.Zeppilli@ifremer.fr et Pierre.Antoine.Dessandier@ifremer.fr

Les contrats des doctorants démarreront à compter du 1er octobre 2024, sous réserve de la production par le doctorant des documents administratifs autorisant son recrutement par l’Ifremer (attestation de réussite au master 2 ou diplôme d’ingénieur + visa pour les doctorants étrangers hors U.E.).

 

L’Ifremer

Reconnu dans le monde entier comme l’un des tout premiers instituts en sciences et technologies marines, l’Ifremer s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte. Il mène des recherches, innove, produit des expertises pour protéger et restaurer l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, et partager les connaissances et les données marines afin de créer de nouvelles opportunités pour une croissance économique respectueuse du milieu marin.

Présents sur toutes les façades maritimes de l’hexagone et des outremers, ses laboratoires sont implantés sur une vingtaine de sites dans les trois grands océans : l’océan Indien, l’Atlantique et le Pacifique. Pour le compte de l’Etat, il opère la Flotte océanographique française au bénéfice de la communauté scientifique nationale. Il conçoit ses propres engins et équipements de pointe pour explorer et observer l’océan, du littoral au grand large et des abysses à l’interface avec l’atmosphère.

Ouverts sur la communauté scientifique internationale, ses 1500 chercheurs, ingénieurs et techniciens font progresser les connaissances sur l’une des dernières frontières inexplorées de notre planète ; ils contribuent à éclairer les politiques publiques et à l’innovation pour une économie bleue durable. Leur mission consiste aussi à sensibiliser le grand public aux enjeux maritimes.

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), dont le budget avoisine 240 millions d’Euros. Il est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), de la Mer (MinMer), de la Transition écologique et solidaire (MTES), de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA).

 

Pour postuler

Date de clôture de réception de candidatures : 15/04/2024

Toutes nos candidatures sont traitées exclusivement via notre site Carrières.