Post doctorat en traitement d’image (H/F) - Brest, Bretagne, FR - IFREMER

Publiée le: 4/10/2021

Résumé de l'offre

Description de l'offre

Poste à pourvoir: Post doctorat en traitement d’image (H/F)

Référence du poste : PV-2021-916

Structure d'accueil : Département Oceanographie et Dynamique des Ecosystemes

Unité de recherche Dynamique des Ecosystèmes Côtiers

Laboratoire Ecologie Benthique Côtière

Localisation :  Brest, Bretagne, FR

Durée du contrat : 12 mois renouvelable 6 mois

 

Date de clôture de réception de candidatures : 30/04/2021

 

 

L’Ifremer

Reconnu dans le monde entier comme l’un des tout premiers instituts en sciences et technologies marines, l’Ifremer s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte. Il mène des recherches, innove, produit des expertises pour protéger et restaurer l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, et partager les connaissances et les données marines afin de créer de nouvelles opportunités pour une croissance économique respectueuse du milieu marin.

Présents sur toutes les façades maritimes de l’hexagone et des outremers, ses laboratoires sont implantés sur une vingtaine de sites dans les trois grands océans : l’océan Indien, l’Atlantique et le Pacifique. Pour le compte de l’Etat, il opère la Flotte océanographique française au bénéfice de la communauté scientifique nationale. Il conçoit ses propres engins et équipements de pointe pour explorer et observer l’océan, du littoral au grand large et des abysses à l’interface avec l’atmosphère.

Ouverts sur la communauté scientifique internationale, ses 1500 chercheurs, ingénieurs et techniciens font progresser les connaissances sur l’une des dernières frontières inexplorées de notre planète ; ils contribuent à éclairer les politiques publiques et à l’innovation pour une économie bleue durable. Leur mission consiste aussi à sensibiliser le grand public aux enjeux maritimes.

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), dont le budget avoisine 240 millions d’Euros. Il est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), de la Transition écologique et solidaire (MTES), de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA).

 

Description de l'offre:

L’objectif de l’unité DYNECO (Dynamiques des Écosystèmes Côtiers) est d’évaluer la réponse des écosystèmes côtiers à un certain nombre de pressions anthropiques et naturelles. L’approche générale de cette problématique repose sur l’analyse des processus physiques et biogéochimiques moteurs de l’écosystème et met en œuvre une démarche intégratrice basée sur l’expérimentation, l’observation in situ et la modélisation. Ses axes de recherche sont : i) les flux de matières dissoutes et particulaires dans les écosystèmes côtiers, ii) la diversité, le fonctionnement et le devenir des communautés et de leurs biotopes et iii) les perturbations à l’échelle des populations. En son sein, le laboratoire d’Ecologie Benthique Côtière (LEBCO) s’intéresse plus particulièrement au déterminisme de la structuration et aux fonctionnalités associées des écosystèmes benthiques côtiers de Manche-Atlantique en lien avec ces pressions.

Le consortium iAtlantic s'est formé en réponse à un appel à projets de la Commission européenne relatif à la croissance bleue. L'objectif est d'améliorer les connaissances sur l'état et la dynamique des écosystèmes marins de la  région Atlantique, de quantifier les principaux drivers des changements à court et à long terme, d'examiner les interactions entre les différents facteurs de stress, y compris le changement climatique, et le rôle des impacts cumulés sur le fonctionnement des écosystèmes et services écosystémiques associés. Ces connaissances ont également vocation à contribuer à améliorer la durabilité de l'exploitation des ressources marines en étendant les prévisions basées sur le climat ainsi qu'en analysant les points de basculement, les changements de régime ou des évaluations plus avancées de la stabilité des écosystèmes.

En tant que partenaire du projet iAtlantic, l'Ifremer propose plusieurs actions pour comprendre la répartition des communautés et habitats benthiques profonds et comment les impacts anthropiques (changement climatique et chalutage) les affectent.

 



Missions principales

Dans le cadre du Work Package «Cartographie des écosystèmes», la tâche «Potentiel d'imagerie hyperspectrale» vise à évaluer la faisabilité et les avantages de l'utilisation de la technologie d'imagerie hyperspectrale sous-marine (UHI) pour une cartographie et un suivi plus précis des habitats en environnement profond et augmenter ainsi notre capacité à détecter les changements dans l'état de santé des organismes marins associés. Dans cette perspective, le site du Canyon de Lampaul a été choisi comme zone pilote.

 



Activités principales

Dans ce cadre, nous recherchons un post-doctorant très motivé, ayant des compétences en traitement optique du signal et de l'image pour (i) participer à la campagne l'acquisition d'images hyperspectrales, (ii) développer et mettre en œuvre l'analyse et le traitement d'images pour la discrimination et la cartographie des types de fonds marins qui permettent l'extraction de paramètres biologiques clés utiles pour l'évaluation de l'état de conservation de l'habitat (par exemple, les densités fauniques), (iii) effectuer une évaluation de l'exactitude en utilisant les données de validation acquises par observation vidéo, et (iv) contribuer aux rapports techniques du projet. Le supercalculateur Datarmor de l’Ifremer fournira les capacités de stockage et la puissance de calcul nécessaires au traitement des données hyperspectrales. Ces travaux de recherche seront valorisés par des publications dans des conférences internationales et des revues scientifiques du domaine.

 

 



Champs relationnel

  • En interne :

Fort d'une expérience avérée dans la mise en œuvre de technologies hyperspectrales, le LEBCO partage son expertise avec d'autres équipes de l'Ifremer, qui est ensuite adaptée à leurs propres problématiques de recherche. Dans ce cadre, le post-Doctorant collaborera avec les chercheurs de l'unité DYNECO travaillant sur l'écologie spatiale mais aussi ceux des stations côtières de l'unité littorale du département ODE, l'unité d'étude des écosystèmes profonds (EEP) du département des ressources physiques et des écosystèmes des fonds marins (REM) et l'équipe Positionnement, robotique, acoustique et optique (SM-PRAO).

  • En externe :

Le post-doctorant collaborera avec les deux partenaires du projet iAtlantic : NOC (UK), GEOMAR (DE). Il bénéficiera également  des collaborations externes LEBCO avec les principaux laboratoires spécialisés dans le traitement du signal.

 

 

Profil recherché

Le candidat retenu doit avoir (1) un doctorat en traitement d'image ou de signal, en apprentissage automatique ou dans des domaines connexes, ou une expérience équivalente; (2) des publications; (3) des qualités en communication écrite et (4) des compétences organisationnelles.

 



Compétences mises en œuvre

 

Compétences techniques / métiers

Les qualifications requises sont les suivantes:

  • Traitement du signal et de l’image, mathématiques appliquées
  • Programmation en Python
  • Expérience des méthodes d'apprentissage (Deep Learning) et des bibliothèques associées en Python (Keras, Tensorow, Pytorch)
  • Une expérience dans l’utilisation de logiciel de traitement d'image (plus spécifiquement ENVI) est appréciée
  • Intérêt pour l'imagerie sous-marine et les applications environnementales
  • Connaissance du milieu marin fortement souhaitée

 

Qualités personnelles

  • Autonomie & dynamisme
  • Intérêt pour le travail en équipe,
  • Grande ouverture d'esprit pour dialoguer avec les thématiciens des disciplines autres que la sienne.
  • Motivation pour l’écologie marine

 

 

 



Conditions de travail

  •  Temps complet
  • 12 mois renouvelable 6 mois

 



Pour postuler

 

Le candidat doit fournir:

1) Une lettre de motivation détaillant les qualifications pour le poste,

2) Un curriculum vitae montrant sa formation, ses expériences de recherche, ses publications et autres activités scientifiques

3) Coordonnées des références professionnelles (nom, institution, titre, adresse e-mail, numéro de téléphone)

Date de clôture de réception de candidatures :

Pour que votre candidature soit prise en considération, veuillez postuler au plus tard le 30 avril 2021.

 

Toutes nos candidatures sont traitées via notre site carrière. Pour plus de renseignements sur le poste, envoyez votre mail à touria.bajjouk@ifremer.fr

 

 

 

Pour postuler

Date de clôture de réception de candidatures : 30/04/2021

Toutes nos candidatures sont traitées exclusivement via notre site Carrières.