Alternance - physique/chimie - Technicien mise au point de procédés (H/F) - Brest, Bretagne, FR - IFREMER

Publiée le: 4/29/2021

Résumé de l'offre

Description de l'offre

Poste à pourvoir: Alternance - physique/chimie - Technicien mise au point de procédés (H/F)

Référence du poste : PV-2021-958

Structure d'accueil : Département des Ressources Physiques et Ecosystemes de fond de Mer

Unité de recherche - Recherches et Developpements Technologiques

Laboratoire Détection, Capteurs et Mesures

Localisation :  Brest, Bretagne, FR

Durée du contrat : 1 an

 

Date de clôture de réception de candidatures : 28/05/2021

 

 

L’Ifremer

Reconnu dans le monde entier comme l’un des tout premiers instituts en sciences et technologies marines, l’Ifremer s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte. Il mène des recherches, innove, produit des expertises pour protéger et restaurer l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, et partager les connaissances et les données marines afin de créer de nouvelles opportunités pour une croissance économique respectueuse du milieu marin.

Présents sur toutes les façades maritimes de l’hexagone et des outremers, ses laboratoires sont implantés sur une vingtaine de sites dans les trois grands océans : l’océan Indien, l’Atlantique et le Pacifique. Pour le compte de l’Etat, il opère la Flotte océanographique française au bénéfice de la communauté scientifique nationale. Il conçoit ses propres engins et équipements de pointe pour explorer et observer l’océan, du littoral au grand large et des abysses à l’interface avec l’atmosphère.

Ouverts sur la communauté scientifique internationale, ses 1500 chercheurs, ingénieurs et techniciens font progresser les connaissances sur l’une des dernières frontières inexplorées de notre planète ; ils contribuent à éclairer les politiques publiques et à l’innovation pour une économie bleue durable. Leur mission consiste aussi à sensibiliser le grand public aux enjeux maritimes.

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), dont le budget avoisine 240 millions d’Euros. Il est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), de la Transition écologique et solidaire (MTES), de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA).

 

Description de l'offre:

Le Laboratoire Détection, Capteurs et Mesures (LDCM) est chargé de conduire des actions de recherche nécessaires pour le développement de nouvelles technologies (capteurs pour l’environnement) en relation avec les actions de l’ensemble des Départements de l’Ifremer, et de sociétés extérieures suivant les cas. Le laboratoire cherche à améliorer la compréhension des phénomènes aux interfaces matériaux/milieu marin, à élaborer de nouvelles méthodes d'inhibition de salissures marines, à développer des systèmes et des méthodes de mesure pour l’environnement marin. Il s’assure de la qualité métrologique des nouveaux capteurs océanographiques et également de ceux existants.

Le poste proposé se rattache aux projets liés aux nouvelles techniques d’analyses chimiques et physiques transposables en mer développés au sein du laboratoire. Rattaché(e) directement au responsable du laboratoire DCM au sein de l’Unité Recherches et Développements Technologiques RDT, l’apprenti(e) participera au développement et à la caractérisation physico-chimique d’un nouveau biocapteur.



Missions principales

Dans le cadre de projets pluridisciplinaires, le LDCM s’intéresse à la mise au point de (bio)capteurs innovants, notamment optiques adaptés aux analyses en milieu marin. L’équipe participe aux différentes phases de conception, allant de l’optimisation du protocole de détection (choix du récepteur et de la technique de transduction, fonctionnalisation de la surface) à la marinisation. Des premières études ont permis, par exemple, de développer un capteur dédié à la détection des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) dans l’eau de mer par spectroscopie Raman exaltée de surface (SERS). Ce contrat d’apprentissage se propose de travailler sur le développement d’un nouveau (bio)-capteur SERS en flux pour la détection du cortisol. Ce nouveau capteur utilisera une biomolécule comme élément de reconnaissance fixée sur une surface en or. Le protocole de détection du capteur est à mettre au point.

L’apprenti(e) recruté(e) participera à la mise au point du protocole de fabrication et de détection, aux tests de sélectivité et sensibilité du capteur et à l’étude de l’influence des conditions physico-chimiques (température, force ionique, pH, etc).



Activités principales

  • Participer aux développements protocoles et réalisation des expériences
  • Aide à la caractérisation du capteur (limite de détection, sélectivité, sensibilité, etc)
  • Etudes de l’influence des paramètres physico-chimiques (température, pH, force ionique, etc)
  • Rédaction de documents techniques
  • Participer à la gestion fonctionnelle du laboratoire DCM (hygiène et sécurité, maintien et suivi des équipements, …)
 

 

Profil recherché

  • Etudiant(e) en Licence Professionnelle ou DUT Mesure-Physique ou autre formation niveau Bac+2/Bac+3 formant à la physique-chimie et/ou à la chimie analytique


Compétences mises en œuvre 

Compétences techniques / métiers

  • Bonnes pratiques de laboratoire
  • Chimie analytique
  • Manipulation de molécules biologiques (ADN))
  • Capacité à interpréter des résultats.

Qualités personnelles

  • Goût pour l’instrumentation et la R&D.
  • Rigueur, méthode et sens de la qualité.
  • Capacité à être autonome et polyvalente
  • Aptitude au travail en équipe
  • Qualités d’écoute et de communication
 

 

Conditions de travail

  • Travail en laboratoire

 

 

 

Pour postuler

Date de clôture de réception de candidatures : 28/05/2021

Toutes nos candidatures sont traitées exclusivement via notre site Carrières.