Ce site utilise des cookies. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies, cliquez Politique d'utilisation des cookies

Ingénieur coordination nationale et européenne infrastructures observation en océanographie physique et biologique (H/F) - Brest - IFREMER

Publiée le: 6/27/2018

Résumé de l'offre

Description de l'offre

Poste à pourvoir: Ingénieur coordination nationale et européenne infrastructures observation en océanographie physique et biologique (H/F)

Référence du poste : PV-2018-041

Structure d'accueil :  Département Oceanographie et Dynamique des Ecosystemes

Localisation :  Brest, Bretagne, FR

 

Date de clôture de réception de candidatures : 09/09/2018

 

 

 

 

Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer, l’Ifremer contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et littoral et au développement durable des activités maritimes. L’Ifremer est source de connaissances, d’innovation, de données de surveillance et d’expertise pour le monde de la mer, à la fois en matière de politique publique et d’activité socio-économique. Il est la seule structure de ce type en Europe.

 

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), placé sous la tutelle conjointe du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et du ministère de la Transition écologique et solidaire.

 

Description de l'offre :

Le département ODE est l’un des quatre départements scientifiques de l’Ifremer. Il est composé de 3 unités, réparties sur 13 sites géographiques, et d’un service. Ses unités sont : le Laboratoire d’Océanographie Physique et Spatiale (LOPS, UMR CNRS/UBO/IRD/Ifremer), l’unité Dynamiques des Ecosystèmes Côtiers (DYNECO), et l’unité Littoral (UL) regroupant 9 Laboratoires Environnement et Ressources (LER). Le service VIGIES, directement rattaché au département, assure des missions en appui aux politiques publiques de gestion du milieu marin, et un soutien opérationnel et méthodologique aux unités en charge de la surveillance littorale.

 Ces unités et ce service forment un ensemble disposant de compétences et de moyens pour observer, comprendre et modéliser (i) l’océan physique à différentes échelles, de l’océan global aux eaux de transition littorales, (ii) les écosystèmes côtiers benthiques et pélagiques en se concentrant sur les premiers maillons trophiques. Cette expertise est mise à profit pour appuyer les politiques publiques de gestion et de protection du milieu marin (DCE, DCSMM, règlements sanitaires, aires marines protégées etc.).

Introduction du poste à pourvoir et sa position dans l'organigramme :

Le département et ses unités sont très impliqués dans l’observation littorale, côtière et océanique. Il co-dirige l’infrastructure de recherche Littorale et Côtière (IR ILICO), pilote le Service National d’Observation (SNO) ARGO, il met en oeuvre la campagne récurrente OVIDE du programme GOSHIP, le réseau REPHY/PHYTOBS, le réseau Coast-HF de plateformes côtières automatiques multiparamètres, l’observatoire spatial CERSAT, il coordonne la suite de projets européens JERICO, et il participe à l’IR EMSO, aux SO CTDO2 et SSS etc. Ces systèmes, services, ou infrastructures d’observation impliquent des agents de l’ensemble des unités du département, mais aussi des départements REM et IRSI. Du fait de sa nature transversale, le poste à pourvoir est donc rattaché directement à la direction du département ODE.

Missions principales

La mission principale associée au poste est d’assurer la cohérence et la coordination des systèmes, services et infrastructures d’observation impliquant l’Ifremer dans les domaines de l’océanographie physique, biogéochimique et biologique, avec un focus particulier sur les observations côtières. Il s’agit également d’aider ces observatoires à s’inscrire dans les feuilles de routes nationales et européennes des infrastructures de recherche.

Activités principales

Dans ce cadre, les actions principales de l’ingénieur(e) consisteront à :

  • Tenir à jour un état des lieux des systèmes, services, infrastructures d’observation de l’Ifremer en océanographie physique, biogéochimique et biologique ; s’assurer de la cohérence d’ensemble et veiller aux interfaces entre ces dispositifs, ainsi qu’avec les autres infrastructures d’observation ;
  • Contribuer à « l’européanisation » de l’infrastructure de recherche ILICO, en participant, pour démarrer, au projet européen Jerico 3 (s’il est accepté) ;
  • Plus généralement, animer et fédérer la participation des équipes de l’Ifremer à des projets européens et nationaux visant à la pérennisation des systèmes d’observation de l’Ifremer, avec une priorité sur ceux impliquant le département ODE, et sur les dispositifs côtiers et littoraux ;
  • Animer l’action « Coriolis Côtier » de l’accord inter-organismes Coriolis : il s’agit de fédérer et animer des opérateurs de systèmes côtiers automatisés qui alimentent le centre de données Coriolis, et de faciliter l’intégration de leurs données.
  • Contribuer à l’évolution de l’accord inter-organismes Coriolis.
  • Participer, en tant que de besoin, à des instances nationales et européennes ;
  • Contribuer à l’implémentation du système européen d’observation de l’océan EOOS, et participer à la gouvernance du réseau EUROGOOS et à ses actions régionales (NOOS, IBI-ROOS, …).

 

Champs relationnel

En interne : cette activité très transversale implique des interactions avec les unités LOPS, DYNECO et Littoral et le service VIGIES au sein du département ODE, avec l’équipe de direction d’ILICO (ODE/D et co-pilote INSU), avec le département REM et plus particulièrement l’unité technologique RDT, avec le département Infrastructures de Recherche et Systèmes d’Information (IRSI), avec la Direction de la Flotte Océanographique (DFO) et avec la direction scientifique (DS).

En externe : vaste champ relationnel : autres établissements contribuant à l’observation océanographique, Ministère de la Recherche, partenaires européens, instances de coordination en Europe, potentiellement partenaires internationaux.

 

 

Profil recherché

Ingénieur(e) en océanographie, potentiellement avec un doctorat ; expérience dans les systèmes et services d’observation, et dans les projets européens. Expérience dans la direction de projet et les activités de coordination.

Compétences mises en œuvre

  • Compétences techniques / métiers
  • Bonnes connaissances de la chaine d’observation, du capteur à la donnée.
  • Connaissances en océanographie physique et biologique
  • Compréhension des recherches menées à partir des données d’observation
  • Très bon niveau d’anglais général et technique
  • Diplomatie et négociation.

 

  • Qualités personnelles
  • Dynamisme et autonomie
  • Charisme
  • Intérêt pour les activités de coordination, pour le travail en équipe, grande ouverture d'esprit pour dialoguer avec les thématiciens des disciplines autres que la sienne.
 

 

Temps complet – nombreux déplacements en France et en Europe.

 

 

 

Pour postuler

Date de clôture de réception de candidatures : 09/09/2018

Toutes nos candidatures sont traitées exclusivement via notre site Carrières.