Ce site utilise des cookies. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies, cliquez Politique d'utilisation des cookies

Chercheur en géochimie sédimentaire (H/F) - Brest - IFREMER

Publiée le: 9/26/2018

Résumé de l'offre

  • Type de contrat:
    CDI
  • Lieu:
    Brest
  • Type d'offre:
  • Publiée le:
    9/26/2018

Description de l'offre

Poste à pourvoir: Chercheur en géochimie sédimentaire (H/F)

Référence du poste : PV-2019-008

Structure d'accueil :  Département des Ressources Physiques et Ecosystemes de fond de Mer

Unité de recherche Géosciences Marines

Laboratoire Géodynamique et environnement Sédimentaire

Localisation :  Brest, Bretagne, FR

 

Date de clôture de réception de candidatures : 11/11/2018

 

 

 

 

Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer, l’Ifremer contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et littoral et au développement durable des activités maritimes. L’Ifremer est source de connaissances, d’innovation, de données de surveillance et d’expertise pour le monde de la mer, à la fois en matière de politique publique et d’activité socio-économique. Il est la seule structure de ce type en Europe.

 

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), placé sous la tutelle conjointe du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et du ministère de la Transition écologique et solidaire.

 

Description de l'offre :



La structure d’accueil

Le Laboratoire Géodynamique et enregistrement Sédimentaire (LGS), au sein de l'Unité de Recherche Géosciences Marines (UR GM), mène des actions de recherche fondamentale et appliquée sur les marges continentales et leur remplissage sédimentaire, de l’initiation des rifts et de l’ouverture des bassins océaniques jusqu’aux derniers stades de leur remplissage (i.e. Holocène et événementiel). Il s'appuie sur l’acquisition et l’interprétation de données géologiques, sédimentologiques, géochimiques et géophysiques.

Le LGS souhaite développer sa capacité à étudier la dynamique des transferts terre-mer ('source-to-sink') à partir d'enregistrements sédimentaires marins. Cette approche nécessite d'une part d'identifier les sources sédimentaires, et d'autre part de quantifier les processus d'altération et d'érosion, ainsi que les temps de transferts des particules sédimentaires depuis les zones sources jusqu'aux bassins océaniques. La variabilité de ces processus doit être considérée dans un contexte global, paléoclimatique et/ou géodynamique, nécessaire à une vision intégrée des transferts terre-mer, du remplissage des bassins sédimentaires et plus largement de la construction des marges, thématique centrale du LGS.



Missions principales


Rattaché(e) directement au responsable du laboratoire LGS au sein de l’UR GM, il/elle est un géologue, spécialisé en géochimie sédimentaire inorganique.

Compétent dans l'utilisation des outils géochimiques et s'appuyant sur les équipements analytiques du Pôle Spectrométrie Océan (PSO) (MC-ICPMS, Element XR, TIMS),

 

  1. il/elle retracera la provenance des sédiments, en utilisant les isotopes radiogéniques (e.g. Nd, Sr, Pb) et les analyses élémentaires (e.g. ICP-MS, WD-XRF, XRF core scanner);

 

  1. il/elle apportera et développera des approches nouvelles visant à caractériser et à quantifier les processus d'érosion, d'altération, et/ou les temps de transfert sédimentaire (e.g. isotopes stables non-conventionnels, séries de l'Uranium).

Ces approches contribueront aux travaux de recherche menés au sein du LGS sur la thématique des transferts terre-mer ('source-to-sink').



Activités principales

  1. Il/elle intègre et propose des programmes de recherche impliquant des campagnes à la mer sur des navires côtiers et hauturiers dans le cadre de coopérations régionales, nationales et internationales ;

 

  1. Il/elle acquiert, analyse et interprète des données géochimiques et isotopiques ;

 

  1. Il/elle développe des nouveaux traceurs en géochimie sédimentaire ;

 

  1. Il/elle publiera ses résultats dans des revues scientifiques à fort impact.


Champs relationnel

En interne: Ce poste de chercheur nécessite une collaboration étroite avec les chercheurs du LGS (géologues, sédimentologues, paléocéanographes, géodynamiciens) qui étudient les enregistrements et les processus sédimentaires dans des environnements variés (e.g. silicoclastiques, carbonatés), depuis le plateau continental jusqu'aux abysses (systèmes deltaïques, contouritiques, turbiditiques, etc.).

En externe:  Le poste nécessite de développer des collaborations au niveau local, national et international dans le domaine de la géochimie sédimentaire et des transferts terre-mer, particulièrement sur des aspects complémentaires à ceux utilisés à l'Ifremer (e.g. traceurs organiques, isotopes cosmogéniques, environnements continentaux).

 

 

Profil recherché

Doctorat dans le domaine de la géochimie sédimentaire.

Expérience professionnelle (post-doctorale) souhaitée.



Compétences mises en œuvre         

Compétences techniques / métiers

  • Compétences générales en géochimie sédimentaire et analytique (MC-ICPMS, ICPMS),
  • Forte expérience dans le travail en salle blanche,
  • Aptitude au traitement et à l’interprétation de données sédimentaires marines (carottes, forages),
  • Solides bases en géologie,
  • Maîtrise de l’Anglais (parlé et écrit),
  • Publications dans des revues internationales.

Qualités personnelles

  • Motivé(e), organisé(e) et responsable,
  • Esprit d’initiative,
  • Attiré(e) par le travail en équipe pluridisciplinaire et le travail à la mer,
  • Volonté d’explorer de nouvelles approches.
 

 

Travail en salle blanche.

Embarquement.

Taux 100 %

 

 

 

Pour postuler

Date de clôture de réception de candidatures : 11/11/2018

Toutes nos candidatures sont traitées exclusivement via notre site Carrières.