Thèse : Rôle du zooplancton dans le transfert trophique d’acides gras essentiels dans les écosystèmes marins (H/F) - Boulogne-sur-Mer, Hauts-de-France, FR - IFREMER

Publiée le: 2/22/2021

Résumé de l'offre

Description de l'offre

Poste à pourvoir: Thèse : Rôle du zooplancton dans le transfert trophique d’acides gras essentiels dans les écosystèmes marins (H/F)

Référence du poste : PV-2021-900

Structure d'accueil : Département des Ressources Biologiques et Environnement

Unité de recherche Halieutique Manche-Mer du Nord

Laboratoire Halieutique de Boulogne sur Mer

Localisation :  Boulogne-sur-Mer, Hauts-de-France, FR

Durée du contrat : 3 ans

 

Date de clôture de réception de candidatures : 02/05/2021

 

 

L’Ifremer

Reconnu dans le monde entier comme l’un des tout premiers instituts en sciences et technologies marines, l’Ifremer s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte. Il mène des recherches, innove, produit des expertises pour protéger et restaurer l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, et partager les connaissances et les données marines afin de créer de nouvelles opportunités pour une croissance économique respectueuse du milieu marin.

Présents sur toutes les façades maritimes de l’hexagone et des outremers, ses laboratoires sont implantés sur une vingtaine de sites dans les trois grands océans : l’océan Indien, l’Atlantique et le Pacifique. Pour le compte de l’Etat, il opère la Flotte océanographique française au bénéfice de la communauté scientifique nationale. Il conçoit ses propres engins et équipements de pointe pour explorer et observer l’océan, du littoral au grand large et des abysses à l’interface avec l’atmosphère.

Ouverts sur la communauté scientifique internationale, ses 1500 chercheurs, ingénieurs et techniciens font progresser les connaissances sur l’une des dernières frontières inexplorées de notre planète ; ils contribuent à éclairer les politiques publiques et à l’innovation pour une économie bleue durable. Leur mission consiste aussi à sensibiliser le grand public aux enjeux maritimes.

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), dont le budget avoisine 240 millions d’Euros. Il est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), de la Transition écologique et solidaire (MTES), de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA).

 

Description de l'offre:

Les principaux enjeux de l'unité «Halieutique Manche Mer du Nord » (HMMN) sont d'analyser et de prévoir la dynamique des pêcheries, des écosystèmes marins et de leur biodiversité sous la pression de la pêche, du changement global et des usages émergents, ainsi que d'évaluer les stratégies de gestion assurant leur durabilité et leur conservation.

L’Unité HMMN est structurée en trois grands thèmes de recherche : (1) Individus, populations et niches écologiques, (2) Communautés, réseaux trophiques et biodiversité et  (3) Flottilles, exploitations et scénarios de gestion, partageant les outils d'observation − Observations à terre et à la mer, Pôle de Sclérochronologie, Pôle de Taxinomie et d’Ecologie du Zooplancton, Plateforme Réseaux Trophiques, cellule CREDO − et la mission d'avis et expertise. Les travaux de recherche de l'Unité HMMN appuient la mise en place d'une approche écosystémique des pêches et plus généralement des activités maritimes humaines.



Résumé de la thèse

Le zooplancton joue un rôle central dans le fonctionnement des réseaux trophiques aquatiques en étant à la fois source de nourriture pour les niveaux trophiques supérieurs et consommateur majeur de production primaire et de détritus d’origine organique. Cependant, la manière dont le zooplancton interagit avec l’écosystème, et sa sensibilité (en termes de biomasse, diversité et rôle fonctionnel) aux pressions existantes et émergentes, sont très peu connus. Au travers de ce projet de thèse, nous allons tout d’abord représenter les communautés de zooplancton en Manche orientale et dans le sud de la mer du Nord, définir des écorégions dans cette région maritime, et analyser les changements temporels de biomasse et diversité. Dans un second temps, nous analyserons et cartographierons la variabilité spatiale de composition biochimique du zooplancton (en termes d’acides gras polyinsaturés à longue chaîne, LC-PUFA) en relation avec des forçages environnementaux. Enfin, nous caractériserons le rôle du zooplancton dans le transfert des LC-PUFA vers les niveaux trophiques supérieurs et plus particulièrement les petits poissons pélagiques à différents stades de vie, avec l’exemple du hareng.

 



Mots-clés

Zooplancton, écorégion, potentiel de nutrition, acides gras polyinsaturés à longue chaîne, réseau trophique

 

 

Profil recherché

  • Diplômé de Master 2 en écologie quantitative ou écologie marine.
  • Le candidat devra avoir un profil numérique, une forte expertise en statistiques et en modélisation, et une capacité à programmer (e.g., R, SAS, MATLAB).
  • Il/elle devra également démontrer un intérêt pour les travaux en biochimie et en stœchiométrie.
 

 



Conditions de travail

  • Temps complet
  • Déplacements en France et à l’étranger
  • Embarquements

 

Véritable opportunité de travailler sur les thématiques prioritaires de l’Ifremer, les contrats doctoraux proposés par l’Ifremer ouvrent droit, pour une durée de 3 ans, à une rémunération forfaitaire mensuelle brute égale à 1900 euros, non cumulable avec d’autres bourses d’étude.

 



Comment postuler ?

Le dossier de candidature doit comprendre :

  • un CV
  • une lettre de motivation
  • une lettre de référence
  • un relevé de notes (Licence + Master 1 et premier semestre Master 2)

L’ensemble des documents doit être déposé sur ce site sous la forme de 2 documents.PDF. Chaque document pouvant aller jusqu'à 1.5 MB.

Si vous rencontrez un problème pour joindre vos documents, merci de déposer votre CV sur ce site (Pour que nous puissions assurer le suivi, cette démarche est obligatoire pour la prise en compte de votre candidature) et d’envoyer votre dossier par au directeur de thèse : Paul.Marchal@ifremer.fr

 

La date limite pour la remise des candidatures est le 2 mai 2021. Néanmoins, nous vous engageons fortement à faire part dès que possible de votre intention de postuler, en prenant contact avec le responsable de sujet.

Les contrats des doctorants démarreront à compter du 1er octobre 2021, sous réserve de la production par le doctorant des documents administratifs autorisant son recrutement par l’Ifremer (attestation de réussite au master 2 ou diplôme d’ingénieur + visa pour les doctorants étrangers hors U.E.).

 

 

 

 

 

Pour postuler

Date de clôture de réception de candidatures : 02/05/2021

Toutes nos candidatures sont traitées exclusivement via notre site Carrières.