Thèse : Rôle des canyons sur la circulation au-dessus des pentes : deux études de cas contrastés en mer Méditerranée et golfe de - Brest, Bretagne, FR - IFREMER

Publiée le: 3/24/2021

Résumé de l'offre

Description de l'offre

Poste à pourvoir: Thèse : Rôle des canyons sur la circulation au-dessus des pentes : deux études de cas contrastés en mer Méditerranée et golfe de Gascogne (H/F)

Référence du poste : PV-2021-904

Structure d'accueil : Département Oceanographie et Dynamique des Ecosystemes

Unité de recherche - Laboratoire d’océanographie physique et spatiale

Équipe de recherche «Océan côtier »

Localisation :  Brest, Bretagne, FR

Durée du contrat : 3 ans

 

Date de clôture de réception de candidatures : 02/05/2021

 

 

L’Ifremer

Reconnu dans le monde entier comme l’un des tout premiers instituts en sciences et technologies marines, l’Ifremer s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte. Il mène des recherches, innove, produit des expertises pour protéger et restaurer l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, et partager les connaissances et les données marines afin de créer de nouvelles opportunités pour une croissance économique respectueuse du milieu marin.

Présents sur toutes les façades maritimes de l’hexagone et des outremers, ses laboratoires sont implantés sur une vingtaine de sites dans les trois grands océans : l’océan Indien, l’Atlantique et le Pacifique. Pour le compte de l’Etat, il opère la Flotte océanographique française au bénéfice de la communauté scientifique nationale. Il conçoit ses propres engins et équipements de pointe pour explorer et observer l’océan, du littoral au grand large et des abysses à l’interface avec l’atmosphère.

Ouverts sur la communauté scientifique internationale, ses 1500 chercheurs, ingénieurs et techniciens font progresser les connaissances sur l’une des dernières frontières inexplorées de notre planète ; ils contribuent à éclairer les politiques publiques et à l’innovation pour une économie bleue durable. Leur mission consiste aussi à sensibiliser le grand public aux enjeux maritimes.

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), dont le budget avoisine 240 millions d’Euros. Il est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), de la Transition écologique et solidaire (MTES), de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA).

 

Description de l'offre:

La thèse se déroulera à l’IFREMER au sein du Laboratoire d’Océanographie Physique et Spatiale (LOPS, https://www.umr-lops.fr). Le(la) doctorant(e) trouvera au sein du LOPS une communauté de physiciens (~60 chercheurs, ~30 doctorants, ~20 post-doctorants) spécialisés dans l’étude des courants marins par la mesure lors de campagne en mer, par la modélisation numérique et par des approches théoriques. La thèse se situe dans le prolongement de la coopération engagée avec le Laboratoire Géodynamique et enregistrement Sédimentaire (LGS) de l’IFREMER et dans le cadre d’un réseau d'échanges européen sur la dynamique le long des pentes continentales.

 

Résumé de la thèse

Les pentes continentales constituent une zone océanique clé dans un contexte d'anthropisation rapide. Les canyons sous-marins incisant la pente océanique sont également des zones majeures pour la biodiversité marine. Ils jouent un rôle prépondérant dans les échanges de matière, de carbone, de nutriments, de contaminants chimiques, de microplastiques et de chaleur entre les zones côtières et les grands fonds marins. Les processus physiques dans les canyons (par exemple les remontées d'eau, les marées internes, la circulation locale) sont complexes, et la manière dont ils interagissent n'est pas encore totalement comprise. L’amélioration de notre connaissance des processus hydrodynamiques dans les canyons est indispensable pour mieux représenter le transport de matière vers le large et le fond, et apporter un éclairage sur les habitats benthiques ou pélagiques, la connectivité et le transfert de contaminants au niveau des canyons et des pentes.

Dans ce cadre, la proposition de thèse vise à caractériser les processus physiques, leurs interactions et les transferts d'énergie associés dans deux canyons sous-marins contrastés en utilisant des modèles numériques (MARS3D, CROCO), en menant des observations de terrain et en analysant des résultats expérimentaux. En mer Méditerranée, le canyon de Cassidaigne, situé à l’est du golfe du Lion et soumis à des upwellings et à l'influence du Courant Nord, sera considéré. Dans le golfe de Gascogne, l'accent sera mis sur le canyon de Capbreton, dans une zone où des marées internes sont générées et se propagent. La proposition vise également à caractériser l'influence des événements extrêmes (tempêtes, vagues de chaleur) sur la circulation dans le canyon. L'identification des mécanismes qui régissent les processus au fond du canyon sera effectuée dans le but d'améliorer leur reproduction dans les modèles numériques (paramétrisation, forçage) et de proposer une stratégie d'observation adaptée.

 

Mots-clés

Circulation océanique, canyons sous-marins, Cassidaigne, Méditerranée, Capbreton, golfe de Gascogne, processus physiques, upwelling, marée interne, tempêtes, modélisation, campagne en mer

 

 

Profil recherché

  • Niveau Master en océanographie physique, ingénieur milieu marin ou équivalent.
  • Bonne connaissance des processus physiques océaniques ou de la mécanique des fluides.
  • Intérêt pour la modélisation numérique (modèles CROCO, MARS3D ou NEMO).
  • Une expérience de programmation pour l’analyse de données environnementales (Python, Matlab, Fortran...) et une maîtrise de l’environnement de travail sous Linux seront appréciées.
  • Une ouverture d’esprit pluridisciplinaire (géophysique, transport sédimentaire) sera bienvenue. Bonne maîtrise de l’Anglais écrit et parlé.
 

 

Conditions de travail

 

  • Mobilité envisageable dans le cadre d’une collaboration européenne
  • Embarquement sur une campagne océanographique à prévoir au cours de la thèse
  • Déplacements professionnels pour présentation à des colloques internationaux

 

Véritable opportunité de travailler sur les thématiques prioritaires de l’Ifremer, les contrats doctoraux proposés par l’Ifremer ouvrent droit, pour une durée de 3 ans, à une rémunération forfaitaire mensuelle brute égale à 1900 euros, non cumulable avec d’autres bourses d’étude.

 

Comment postuler ?

Le dossier de candidature doit comprendre :

  • un CV
  • une lettre de motivation
  • une lettre de référence
  • un relevé de notes (Licence + Master 1 et premier semestre Master 2)

L’ensemble des documents doit être déposé sur ce site sous la forme de 2 documents.PDF. Chaque document pouvant aller jusqu'à 1.5 MB.

Si vous rencontrez un problème pour joindre vos documents, merci de déposer votre CV sur ce site (Pour que nous puissions assurer le suivi, cette démarche est obligatoire pour la prise en compte de votre candidature) et d’envoyer votre dossier par email au directeur de thèse : pierre.garreau@ifremer.fr

La date limite pour la remise des candidatures est le 2 mai 2021. Néanmoins, nous vous engageons fortement à faire part dès que possible de votre intention de postuler, en prenant contact avec le responsable de sujet. Les co-encadrants de la thèse sont à votre disposition pour une rencontre (sur place ou virtuelle) et une présentation plus détaillée du sujet.

Les contrats des doctorants démarreront à compter du 1er octobre 2021, sous réserve de la production par le doctorant des documents administratifs autorisant son recrutement par l’Ifremer (attestation de réussite au master 2 ou diplôme d’ingénieur + visa pour les doctorants étrangers hors U.E.).

 

 

 

 

 

Pour postuler

Date de clôture de réception de candidatures : 02/05/2021

Toutes nos candidatures sont traitées exclusivement via notre site Carrières.