Thèse COLONIZE : Processus de COLONisation en périphérIe des sources hydrothermales : Zones potentiellement convoitées pour leur - Brest, Bretagne, FR - IFREMER

Publiée le: 5/3/2021

Résumé de l'offre

  • Type de contrat:
    Contrat d’aide à la formation par la recherche
  • Publiée le:
    5/3/2021

Description de l'offre

Poste à pourvoir: Thèse COLONIZE : Processus de COLONisation en périphérIe des sources hydrothermales : Zones potentiellement convoitées pour leurs rEssources minérales (H/F)

Référence du poste : PV-2021-962

Structure d'accueil : Département des Ressources Physiques et Ecosystemes de fond de Mer

Unité de recherche Etudes des Ecosystemes Profonds

Localisation :  Brest, Bretagne, FR

Durée du contrat : 3 ans

 

Date de clôture de réception de candidatures : 17/05/2021

 

 

L’Ifremer

Reconnu dans le monde entier comme l’un des tout premiers instituts en sciences et technologies marines, l’Ifremer s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte. Il mène des recherches, innove, produit des expertises pour protéger et restaurer l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, et partager les connaissances et les données marines afin de créer de nouvelles opportunités pour une croissance économique respectueuse du milieu marin.

Présents sur toutes les façades maritimes de l’hexagone et des outremers, ses laboratoires sont implantés sur une vingtaine de sites dans les trois grands océans : l’océan Indien, l’Atlantique et le Pacifique. Pour le compte de l’Etat, il opère la Flotte océanographique française au bénéfice de la communauté scientifique nationale. Il conçoit ses propres engins et équipements de pointe pour explorer et observer l’océan, du littoral au grand large et des abysses à l’interface avec l’atmosphère.

Ouverts sur la communauté scientifique internationale, ses 1500 chercheurs, ingénieurs et techniciens font progresser les connaissances sur l’une des dernières frontières inexplorées de notre planète ; ils contribuent à éclairer les politiques publiques et à l’innovation pour une économie bleue durable. Leur mission consiste aussi à sensibiliser le grand public aux enjeux maritimes.

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), dont le budget avoisine 240 millions d’Euros. Il est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), de la Transition écologique et solidaire (MTES), de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA).

 

Description de l'offre:

Le département Ressources physiques et Écosystèmes de fond de Mer (REM) est impliqué dans des défis de nature scientifique et technologique. Ses travaux de recherche portent sur la connaissance du sol et sous-sol sous-marins, l’évolution géologique des marges, la compréhension des variations climatiques passées, les aléas géologiques, la biodiversité et la dynamique des écosystèmes profonds et les interactions entre la biosphère et la géosphère de l’échelle d’une bactérie à celle des cycles glaciaires. 

 



Résumé de la thèse

 

Processus de colonisation en périphérie des sources hydrothermales : zones potentiellement convoitées pour leurs ressources minérales- Ce projet vise à mieux comprendre les processus de colonisation en milieux marins profonds à proximité des sources hydrothermales actives. Pour ce faire, différents substrats ont été déployés pendant quatre ans sur les champs Snake Pit et TAG (dorsale médio-Atlantique) en périphérie proche et éloignée des zones actives au sein d’habitats susceptibles d’être la cible de projets miniers.

Les objectifs spécifiques sont de (i) caractériser la diversité microbienne et faunistique ainsi que les traits fonctionnels (incluant le réseau trophique) associés aux différents substrats et conditions physico-chimiques locales, (ii) évaluer le rôle des facteurs environnementaux et des types de substrats sur la biodiversité, les traits et la distribution, (iii) examiner le rôle des microorganismes sur la structure des communautés de faune et (iv) évaluer le potentiel des substrats pour favoriser la restauration des milieux impactés en environnements profonds. La diversité microbienne et faunistique sur les substrats organiques et inorganiques sera déterminée à l'aide d'approches de morphologie, de NGS et de métabarcode.

Cette thèse sera réalisée dans le cadre du projet Ifremer REMIMA sur les ressources minérales marines et du futur projet européen DEEP-REST portant notamment sur la restauration des écosystèmes profonds. Les résultats devraient améliorer notre compréhension des processus de colonisation dans ces environnements difficilement accessibles, données fondamentales à la gestion, à la conservation et à la protection des écosystèmes des grands fonds.



Mots-clés

Colonisation, microorganismes, macrofaune, méiofaune, biodiversité, traits fonctionnels, conditions environnementales, sources hydrothermales, restauration, périphérie, exploitation

 

 

Profil recherché



Profil

  • Maîtrise en biologie/écologie marine
  • Ecologie et taxonomie de la faune benthique
  • Connaissances des environnements marins profonds
  • Compétences en biologie moléculaire et bio-informatique
  • Niveau d’anglais élevé

 

 

 



Conditions de travail

 

  • Le/la candidat(e) sera basé(e) au centre Ifremer de Bretagne
  • Un séjour de 3 mois est prévu au MIO (Institut Océanologique de Marseille), sous la supervision du Dr Céline Rommevaux, spécialiste des interactions microorganismes / roches en milieu hydrothermal
  • Possibilité de participation à une mission océanographique

 

Véritable opportunité de travailler sur les thématiques prioritaires de l’Ifremer, les contrats doctoraux proposés par l’Ifremer ouvrent droit, pour une durée de 3 ans, à une rémunération forfaitaire mensuelle brute égale à 1900 euros, non cumulable avec d’autres bourses d’étude.

 



Comment postuler ?

Le dossier de candidature doit comprendre :

  • un CV
  • une lettre de motivation
  • une lettre de référence
  • un relevé de notes (Licence + Master 1 et premier semestre Master 2)

L’ensemble des documents doit être déposé sur ce site sous la forme de 2 documents.PDF. Chaque document pouvant aller jusqu'à 1.5 MB.

Si vous rencontrez un problème pour joindre vos documents, merci de déposer votre CV sur ce site (Pour que nous puissions assurer le suivi, cette démarche est obligatoire pour la prise en compte de votre candidature) et d’envoyer votre dossier par à la directrice et co-directrices de thèse : jozee.sarrazin@ifremer.fr, marie.anne.cambon.bonavita@ifremer.fr, Florence.pradillon@ifremer.fr

La date limite pour la remise des candidatures est le 17 mai 2021. Les postulants doivent également soumettre leur candidature sur la plateforme numérique de gestion des offres de thèse de Bretagne Loire à l’adresse suivante : https://theses.doctorat-bretagneloire.fr/sml/theses-2021/colonize-processus-de-colonisation-en-pe?key=MZdkPTpWgv25vGzrF9D34ZBfmTjX4XVNk6hscNhcdjbKb4gCbvw64Npd. Seuls les dossiers soumis sur les deux plates-formes seront considérés.

Les contrats des doctorants démarreront à compter du 1er octobre 2021, sous réserve de la production par le doctorant des documents administratifs autorisant son recrutement par l’Ifremer (attestation de réussite au master 2 ou diplôme d’ingénieur + visa pour les doctorants étrangers hors U.E.).

 

 

 

Pour postuler

Date de clôture de réception de candidatures : 17/05/2021

Toutes nos candidatures sont traitées exclusivement via notre site Carrières.