Stage M2/Ingénieur : Reconstruction 3D à partir d'imagerie Rx de carottes sédimentaires - Brest, Bretagne, FR - IFREMER

Publiée le: 11/18/2022

Résumé de l'offre

Description de l'offre

Poste à pourvoir: Stage M2/Ingénieur : Reconstruction 3D à partir d'imagerie Rx de carottes sédimentaires

Référence du poste : PV-2022-1238

Structure d'accueil : Département des Ressources Physiques et Ecosystemes de fond de Mer

UMR GEO-OCEAN

ANalyses Télédétection Instrumentation Prélèvements Observations et Données

Localisation :  Brest, Bretagne, FR

Durée du contrat : 6 mois

 

Date de clôture de réception de candidatures : 27/01/2023

 

 

Description de l'offre:

Contexte

L’équipe ANTIPOD est composée de la PAS (Plateforme d’Analyses Sédimentaires). Cette plateforme est dotée depuis 2013 d’un système de radiographie qui permet d’acquérir des images 2D et 3D de carottes sédimentaires : XCT (Standard X-ray System, Geotek Ltd). Cet outil permet d’acquérir en routine des images 2D de carottes sédimentaires et ainsi avoir une vision plus précise des structures sédimentaires non visibles à l’œil nu.

Il offre également la possibilité d’obtenir une représentation 3D des carottes, à partir d’une reconstruction tomographique de multiples sections 2D acquises lors d’un scan, suivant 3 modes : scan circulaire (A), scan hélicoïdale (B), scan laminographique (C) :

La représentation 3D est un atout majeur pour les équipes de recherches, elle permettrait de :

  • Faire des calculs de volume,
  • Caractériser, cartographier, quantifier des objets avec des densités différentes,
  • Imager les surfaces érosives,
  • Identifier le pourcentage de bioturbation,
  • Modéliser les structures sédimentaires,
  • Détecter des fissures dans le sédiment

Les données produites sont au format TIFF 16 bits. Le volume de donnée généré par le CT-Scan est important : 100 Go/mètre acquis.

 

Objectifs du stage

Il s’agit de tester/développer des logiciels de reconstruction 3D afin de pouvoir exploiter et interpréter les données de radiographie 3D provenant du scanner XCT. Pour cela, vous serez amené(e) à acquérir de nouvelles données avec le XCT. Une base de données d’imagerie sera également mise à sa disposition.

Après la prise en main du scanner et la compréhension des données 3D générées (géométrie, format informatique, etc.), vous devrez faire un état de l’art des logiciels existants (libres ou open source, tel que Drishti) permettant leur bonne exploitation, ainsi qu’une étude bibliographique des reconstructions 3D publiées en géologie/sédimentologie.

Vous serez ensuite amené(e) à tester et développer si nécessaires des modules complémentaires afin de répondre aux intérêts scientifiques listés précédemment.

 

 

 

Profil recherché

Compétences

  • Connaissance en développement informatique,
  • Connaissances en imagerie 3D, et techniques informatiques associées (OpenGL, etc.),
  • Appétence pour les sciences environnementales.

 

Référence

 Martinez-Lamas R., et al., 2020. Linking Danube River activity to Alpine Ice-Sheet fluctuations during the last glacial (ca. 33–17 ka BP): Insights into the continental signature of Heinrich Stadials. Quaternary Science Reviews, Vol. 229, p.106136.

 

Outils

XCT Geotek Ldt, logiciels de reconstruction 3D

 

 

Conditions de travail

  • Stage 35h/semaine, durée de 6 mois

 

L’Ifremer

Reconnu dans le monde entier comme l’un des tout premiers instituts en sciences et technologies marines, l’Ifremer s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte. Il mène des recherches, innove, produit des expertises pour protéger et restaurer l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, et partager les connaissances et les données marines afin de créer de nouvelles opportunités pour une croissance économique respectueuse du milieu marin.

Présents sur toutes les façades maritimes de l’hexagone et des outremers, ses laboratoires sont implantés sur une vingtaine de sites dans les trois grands océans : l’océan Indien, l’Atlantique et le Pacifique. Pour le compte de l’Etat, il opère la Flotte océanographique française au bénéfice de la communauté scientifique nationale. Il conçoit ses propres engins et équipements de pointe pour explorer et observer l’océan, du littoral au grand large et des abysses à l’interface avec l’atmosphère.

Ouverts sur la communauté scientifique internationale, ses 1500 chercheurs, ingénieurs et techniciens font progresser les connaissances sur l’une des dernières frontières inexplorées de notre planète ; ils contribuent à éclairer les politiques publiques et à l’innovation pour une économie bleue durable. Leur mission consiste aussi à sensibiliser le grand public aux enjeux maritimes.

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), dont le budget avoisine 240 millions d’Euros. Il est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), de la Mer (MinMer), de la Transition écologique et solidaire (MTES), de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA).

 

Pour postuler

Date de clôture de réception de candidatures : 27/01/2023

Toutes nos candidatures sont traitées exclusivement via notre site Carrières.