Post-doctorat chercheur.se en modélisation pour l’halieutique (H/F) - Lorient, Bretagne, FR - IFREMER

Publiée le: 6/26/2020

Résumé de l'offre

Description de l'offre

Poste à pourvoir: Post-doctorat chercheur.se en modélisation pour l’halieutique (H/F)

Référence du poste : Post Doc -2020-819

Structure d'accueil : Département des Ressources Biologiques et Environnement

Unité de recherche Sciences et Technologies Halieutiques

Laboratoire Technologie Biologie Halieutique

Localisation :  Lorient, Bretagne, FR

Durée du contrat : Contrat à durée déterminée de 12 mois prolongeable 6 mois

 

Date de clôture de réception de candidatures : 24/07/2020

 

 

L’Ifremer

Reconnu dans le monde entier comme l’un des tout premiers instituts en sciences et technologies marines, l’Ifremer s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte. Il mène des recherches, innove, produit des expertises pour protéger et restaurer l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, et partager les connaissances et les données marines afin de créer de nouvelles opportunités pour une croissance économique respectueuse du milieu marin.

Présents sur toutes les façades maritimes de l’hexagone et des outremers, ses laboratoires sont implantés sur une vingtaine de sites dans les trois grands océans : l’océan Indien, l’Atlantique et le Pacifique. Pour le compte de l’Etat, il opère la Flotte océanographique française au bénéfice de la communauté scientifique nationale. Il conçoit ses propres engins et équipements de pointe pour explorer et observer l’océan, du littoral au grand large et des abysses à l’interface avec l’atmosphère.

Ouverts sur la communauté scientifique internationale, ses 1500 chercheurs, ingénieurs et techniciens font progresser les connaissances sur l’une des dernières frontières inexplorées de notre planète ; ils contribuent à éclairer les politiques publiques et à l’innovation pour une économie bleue durable. Leur mission consiste aussi à sensibiliser le grand public aux enjeux maritimes.

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), dont le budget avoisine 240 millions d’Euros. Il est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), de la Transition écologique et solidaire (MTES), de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA).

 

Description de l'offre:

Les principaux enjeux pour l’unité sont de contribuer aux mutations conduisant à une exploitation des ressources halieutiques écologiquement durable et socio-économiquement profitable. Ils s’inscrivent dans la mise en œuvre de l’approche écosystémique des pêches dans un contexte réglementaire renouvelé (directive cadre Stratégie pour le milieu marin, politique commune de la pêche).

Les thématiques de recherche de l’unité STH (Sciences et Technologie Halieutique) s’articulent autour de trois axes : l’amélioration des connaissances sur la biologie et l’écologie des espèces exploitées, l’étude des interactions usages/écosystème et le développement de méthodes d’évaluation des stocks dans le cadre de l’approche écosystémique des pêches.

Ce poste positionné au sein du laboratoire de Technologie et Biologie Halieutiques (LTBH) à Lorient s’inscrit dans les objectifs de la Politique Commune de la Pêche : tout en maintenant l’approvisionnement alimentaire et l’équilibre économique des pêcheries, l’amélioration de la sélectivité des engins de pêche pour réduire les rejets est un enjeu important et complexe, notamment pour les pêcheries mixtes. De nombreuses études ont été menées, par le LTBH notamment, en partenariat entre professionnels de la pêche et scientifiques et ont permis de développer et tester de nouveaux dispositifs d’un point de vue opérationnel sur différentes flottilles et zones de pêche à travers le monde.



Missions principales

Ce post-doctorat a pour objectif de comparer les modèles de sélectivité couramment employés et en développer de nouveaux pour améliorer à la fois leur précision et notre compréhension des processus d’échappement des animaux capturés au chalut.



Activités principales

Le/la post-doctorant-e  devra

  • faire un état des lieux des modèles existants, identifier leurs limites respectives et proposer des voies d’amélioration avec des cas d’études à l’appui (projets CELSELECT et REJEMCELEC), en intégrant de façon plus mécaniste les processus d’échappement tout en tenant compte des spécificités liées à la nature agrégée des données. Le couplage avec d’autres sources de données (e.g. environnement, « fall-through », vidéo embarquée) pourra également être envisagée.
  • Dans un second temps, une approche pour inférer la sélectivité absolue à partir de la courbe du chalut standard et de la relative sera également à développer. Une approche par simulation pour tester cette méthode pourra être employée, qui servira également à une réflexion sur l’optimisation des plans d’échantillonnages pour les expérimentations à venir.


Champs relationnel

En interne : Unités halieutiques et technologiques de l’Ifremer

En externe : Groupe CIEM WGTFB

 

 

Profil recherché

Doctorat en statistiques avec un intérêt pour l’environnement marin et à la pêche

ou

Doctorat en écologie marine ou halieutique avec des bases solides en statistiques et modélisation et un fort intérêt pour le développement méthodologique



Compétences mises en œuvre

Compétences techniques / métiers

  • Compétences en modélisation statistique et analyse de données
  • Maîtrise de la programmation du logiciel R (ou équivalent)
  • Connaissances en halieutiques et écologie marine
  • Rédaction d’articles scientifiques
  • Bonne pratique de l’anglais

Qualités personnelles

  • Organisation, autonomie et rigueur dans le travail
  • Capacité à travailler en équipe
  • Sens de l’initiative et facilité à communiquer
 

 

Conditions de travail

  • Temps complet
  • Déplacements en groupe de travail à prévoir, opportunité d’embarquement sur bateau de pêche professionnelle ou scientifique

 

Toutes nos candidatures sont traitées via notre site carrière. Pour plus de renseignements sur le poste, envoyez votre mail à marie.morfin@ifremer.fr ou  marianne.robert@ifremer.fr

 

 

 

Pour postuler

Date de clôture de réception de candidatures : 24/07/2020

Toutes nos candidatures sont traitées exclusivement via notre site Carrières.