Post-doc : Impact du sédiment sur les proliférations de macroalgues sur vasière (H/F) - Brest, Brittany, FR - IFREMER

Publiée le: 11/28/2019

Résumé de l'offre

Description de l'offre

Poste à pourvoir: Post-doc : Impact du sédiment sur les proliférations de macroalgues sur vasière (H/F)

Référence du poste : PV-2019-720

Structure d'accueil : Département Oceanographie et Dynamique des Ecosystemes

Unité de recherche Dynamique des Ecosystèmes Côtiers

Localisation :  Brest, Brittany, FR

Durée du contrat : 18 mois

 

Date de clôture de réception de candidatures : 31/03/2020

 

 

L’Institut

Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer, l’Ifremer, a pour mission de contribuer à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et littoral et au développement durable des activités maritimes. L’Ifremer est source de connaissance, d’innovation, de données de surveillance et d’expertise pour le monde de la mer, à la fois en matière de politique publique et d’activité socio-économique. Il est la seule structure de ce type en Europe.

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), placé sous la tutelle conjointe du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, du ministère de la Transition écologique et solidaire et du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

L'Institut est structuré en quatre composantes principales :

  • une composante scientifique et technologique organisée en quatre départements ;
  • l’appui à la recherche organisé en cinq directions fonctionnelles (ressources humaines, affaires juridiques et financières, innovation, communication, affaires internationales et européennes) et en une agence comptable ;
  • une composante territoriale organisée en cinq centres (Bretagne, Méditerranée, Mer Manche du Nord, Atlantique, Pacifique) ;
  • la direction de la flotte océanographique française en charge de cette très grande infrastructure de recherche.

Aujourd’hui, l’Institut compte environ 1 500 collaborateurs.

 

Description de l'offre:

Titre du sujet de post-doc : Impact du sédiment sur les proliférations de macroalgues sur vasière : une approche par la modélisation diagénétique

La prolifération de macroalgues dans les systèmes côtiers est considérée comme un symptôme de l’eutrophisation. La disposition 10A2 du SDAGE* prévoit l’initiation d’une étude (projet Impro) d’identification de l’origine des apports d’azote (N) et de phosphore (P). Cette disposition cible notamment la part du relargage sédimentaire sur les sites de vasières contribuant au déclassement des masses d’eau au titre des marées vertes. Le projet Impro étudiera l’impact du sédiment dans les proliférations de macroalgues sur vasières et permettra in fine une meilleure prise en compte de la dynamique sédimentaire dans le modèle 3D EcoMars-Ulve. Ce modèle utilisé par le CEVA** a montré que le sédiment pouvait contribuer de manière significative à soutenir la croissance des algues en particulier en fin d’été. Toutefois, les flux benthiques de N et P pris en compte dans ce modèle manquent de fiabilité et de représentativité. Le post doctorant sera chargé d’affiner la description du module du cycle du P dans un modèle de diagénèse ; ce modèle prend déjà en compte les différents processus du cycle de l’azote. Le modèle ainsi développé et appliqué à l’ensemble des données du projet Impro permettra de fournir des flux benthiques plus fiables car intégrant tous les processus conduisant à un gain ou une perte de N et P. Une analyse de sensibilité permettra enfin de déterminer les processus devant impérativement être pris en compte dans un modèle écologique visant à simuler l’impact de réductions des nutriments sur les proliférations de macroalgues.

 

 

Profil recherché

Le candidat aura un diplôme de thèse en biogéochimie marine et des compétences spécifiques dans les domaines suivants :

- Compétences scientifiques : Fortes connaissances en biogéochimie des sédiments côtiers (cycles du phosphore et de l’azote)

- Compétences techniques : Développement et application de modèles diagénétiques de transport réactif. Une expérience de laboratoire serait un plus

- Compétences en communication : Très bonne capacité de rédaction et de retranscription des résultats en anglais, autonomie dans la rédaction d’articles scientifiques, bonne aptitude et motivation pour le travail en équipe.

 

 

 

 

 

Pour postuler

Date de clôture de réception de candidatures : 31/03/2020

Toutes nos candidatures sont traitées exclusivement via notre site Carrières.