Ce site utilise des cookies. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies, cliquez Politique d'utilisation des cookies

Ingénieur en taxonomie benthique (H/F) - Brest - IFREMER

Publiée le: 2/7/2019

Résumé de l'offre

Description de l'offre

Poste à pourvoir: Ingénieur en taxonomie benthique (H/F)

Référence du poste : PV-2019-041

Structure d'accueil :  Département Oceanographie et Dynamique des Ecosystemes

Unité de recherche Dynamique des Ecosystèmes Côtiers

Laboratoire Ecologie Benthique Côtière

Localisation :  Brest, Bretagne, FR

 

Date de clôture de réception de candidatures : 14/03/2019

 

 

 

 

Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer, l’Ifremer contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et littoral et au développement durable des activités maritimes. L’Ifremer est source de connaissances, d’innovation, de données de surveillance et d’expertise pour le monde de la mer, à la fois en matière de politique publique et d’activité socio-économique. Il est la seule structure de ce type en Europe.

 

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), placé sous la tutelle conjointe du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et du ministère de la Transition écologique et solidaire.

 

Description de l'offre :



La structure d’accueil

Le poste à pourvoir sera positionné au sein de l’unité DYNECO (Dynamiques des Ecosystèmes Côtiers) du Département ODE, à Plouzané, mais l’activité se partagera à parts égales avec l’unité EMH (Ecologie et Modèles pour l’Halieutiques) du Département RBE, à Nantes.

L’objectif de l’unité DYNECO est d’évaluer la réponse des écosystèmes côtiers à un certain nombre de pressions anthropiques et naturelles. L’approche générale de cette problématique repose sur l’analyse des processus physiques et biogéochimiques moteurs de l’écosystème et met en œuvre une démarche intégratrice basée sur l’expérimentation, l’observation in situ et la modélisation. Ses axes de recherche sont : 1) les flux de matières dissoutes et particulaires dans les écosystèmes côtiers, 2) la diversité, le fonctionnement et le devenir des communautés et de leurs biotopes et 3) les perturbations à l’échelle des populations.

L’objectif de l’unité EMH est de développer des connaissances et des méthodes pour l’approche écosystémique des pêches, et en particulier pour l'évaluation intégrée des écosystèmes. L’unité contribue à la définition des conditions d’une exploitation durable des ressources halieutiques et des écosystèmes. Son projet de recherche comporte trois axes thématiques : Mécanismes et réponses des composantes de l’écosystème aux pressions, Évaluation intégrée de l’état des écosystèmes et Evaluation de stratégies de gestion intégrée. S’y ajoute un quatrième regroupant les activités liées au Système d’information halieutique (SIH), l’expertise et la qualité.

Les équipes des 2 unités s’intéressent aux écosystèmes benthiques afin de comprendre les facteurs explicatifs de la distribution des habitats et de la composition taxonomique des communautés, étudier leur fonctionnement et leurs rôles dans l ‘écosystème ainsi que leurs réponses aux pressions anthropiques. Ces thématiques de recherche impliquent de nombreuses études de terrain pour collecter des données sur les communautés, soit au travers de campagnes récurrentes halieutiques, soit au travers de campagnes ponctuelles. Au sein de l’unité de recherche DYNECO,  placé(e) sous la responsabilité du responsable du LEBCO (Laboratoire d’Ecologie Benthique Côtière), en concertation avec le responsable de l’unité EMH, l'ingénieur(e) participera aux projets de recherche sur la diversité et la fonctionnalité des habitats benthiques et ponctuellement aux travaux d’expertises.



Missions principales

La mission principale de l’ingénieur(e) sera d’identifier au niveau spécifique les invertébrés benthiques qui composent les communautés ciblées dans les écosystèmes benthiques à la côte et sur le plateau continental. Il/elle aura également pour mission de mettre en forme, bancariser et aider à la valorisation des données acquises.



Activités principales

  1. Identifier les organismes benthiques (macro et mégafaune) au niveau spécifique et décrire la composition faunistique des communautés ;
  2. Alimenter les bases de données, mettre à jour leurs référentiels taxinomiques et enrichir les collections de référence associées (maintien d’une collection de spécimens et gestion d’une bibliothèque de photographies et d’une base de données associée) ;
  3. Alimenter et maintenir une base de données partagée renseignant les traits biologiques des espèces et contribuer à la définition des groupes fonctionnels ;
  4. Participer aux campagnes récurrentes (Nurse, Evhoe) et ponctuelles de l’unité EMH et du LEBCO ; maintenir, organiser le matériel et contribuer à son évolution ;
  5. Animer et former un réseau de collègues participants aux campagnes récurrentes ; être référent pour l’observation et la détermination de la macro et méga faune benthique sur les campagnes halieutiques. Assurer une veille et un suivi bibliographique des travaux taxonomiques et participer régulièrement à des groupes de travaux pratiques sur l’identification des invertébrés marins ;
  6. Aider à la rédaction de rapports et publications.


Champs relationnel

  • En interne : Unités halieutiques, Unité DYNECO, Unité Littorale (Dinard, Toulon, Sète,…), SIH (Système d’Information Halieutique), Laboratoire Environnement Profond.

 

  • En externe : UBO-LEMAR, MNHN, Agrocampus-Ouest, Station Biologique de Roscoff, Groupes d’intercalibration nationaux (RESOMAR) ou internationaux.
 

 

Profil recherché

Niveau Master (Bac +5), cursus en écologie ou en océanographie biologique. Expérience indispensable dans l’identification des invertébrés marins.



Compétences mises en œuvre

  • Compétences techniques / métiers

 

  • Taxonomie, zoologie et plan d’organisation du règne animal ;
  • Ecologie marine ;
  • Utilisation de base de données et prétraitement des données ;
  • Maitrise de logiciels (R, QGIS,…) ;
  • Lecture courante de l’anglais, bon niveau d’anglais oral ;
  • Aptitude au travail à la mer.

 

  • Qualités personnelles

 

  • Autonomie, rigueur, curiosité, adaptabilité
  • Culture naturaliste et intérêt marqué pour la taxonomie
  • Capacité d’animation scientifique
  • Capacité à travailler en équipe
  • Qualité rédactionnelle
 

 

Temps complet, embarquements réguliers (de la journée à plusieurs semaines) sur des campagnes côtières et hauturières.

 

 

 

Pour postuler

Date de clôture de réception de candidatures : 14/03/2019

Toutes nos candidatures sont traitées exclusivement via notre site Carrières.