Ingénieur en écologie halieutique appliquée (H/F) - Port-en-Bessin-Huppain, Normandie, FR - IFREMER

Publiée le: 2/19/2021

Résumé de l'offre

Description de l'offre

Poste à pourvoir: Ingénieur en écologie halieutique appliquée (H/F)

Référence du poste : PV-2021-886

Structure d'accueil : Département des Ressources Biologiques et Environnement

Unité de recherche Halieutique Manche-Mer du Nord

Laboratoire Halieutique de Port-en-Bessin

Localisation :  Port-en-Bessin-Huppain, Normandie, FR

Durée du contrat : 8 mois

 

Date de clôture de réception de candidatures : 17/03/2021

 

 

L’Ifremer

Reconnu dans le monde entier comme l’un des tout premiers instituts en sciences et technologies marines, l’Ifremer s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte. Il mène des recherches, innove, produit des expertises pour protéger et restaurer l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, et partager les connaissances et les données marines afin de créer de nouvelles opportunités pour une croissance économique respectueuse du milieu marin.

Présents sur toutes les façades maritimes de l’hexagone et des outremers, ses laboratoires sont implantés sur une vingtaine de sites dans les trois grands océans : l’océan Indien, l’Atlantique et le Pacifique. Pour le compte de l’Etat, il opère la Flotte océanographique française au bénéfice de la communauté scientifique nationale. Il conçoit ses propres engins et équipements de pointe pour explorer et observer l’océan, du littoral au grand large et des abysses à l’interface avec l’atmosphère.

Ouverts sur la communauté scientifique internationale, ses 1500 chercheurs, ingénieurs et techniciens font progresser les connaissances sur l’une des dernières frontières inexplorées de notre planète ; ils contribuent à éclairer les politiques publiques et à l’innovation pour une économie bleue durable. Leur mission consiste aussi à sensibiliser le grand public aux enjeux maritimes.

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), dont le budget avoisine 240 millions d’Euros. Il est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), de la Transition écologique et solidaire (MTES), de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA).

 

Description de l'offre:

Le laboratoire Ressources Halieutiques de Port-en-Bessin (LRHPB) fait partie de l'unité Halieutique Manche Mer du Nord (HMMN)]. Les missions du laboratoire associent des activités de recherche dans le domaine des sciences halieutiques, et plus généralement de l'écologie marine, à des missions de service public. Pour conduire ses projets et assurer son expertise, le laboratoire a en charge de nombreuses campagnes scientifiques en mer, répondant aux besoins européens (Directive Cadre Stratégie Milieu Marin, Règlement Collecte de Données), nationaux (suivi halieutique des centres nucléaires normands de production d'électricité) et régionaux (suivi du stock de coquilles St-Jacques). Le laboratoire est sollicité par les pouvoirs publics pour des avis de gestion des ressources exploitées et sur les impacts des activités anthropiques (e.g. extraction de granulats, développement d'EMR) sur les ressources marines vivantes en Manche.

 

Les activités d’expertise du laboratoire Ressources Halieutiques de Port-en-Bessin sont organisées autour de l’impact des activités anthropiques en mer sur les ressources halieutiques. En particulier, les extractions de granulats font l’objet de suivis environnementaux réglementaires réguliers qui permettent de vérifier l’état des communautés impactées. L’équipe du laboratoire conseille l’Etat sur les suivis à mettre en œuvre, intervient localement dans l’expertise des dossiers de concession d’extraction. Pour alimenter son expertise, l’équipe est investie dans des projets de recherche appliquée dédiés. Le poste sera positionné au sein du LRHPB, sous la responsabilité hiérarchique du chef de laboratoire, et en lien étroit avec la responsable thématique pour l’halieutique dans le cadre des usages anthropiques en mer et avec l’ingénieur référent statistique de l’équipe. Il/elle vient renforcer l’équipe en place pour travailler sur l’amélioration de la compréhension des processus en œuvre dans l’impact des extractions et la résilience des écosystèmes, en s’intéressant en particulier au compartiment halieutique. Il/elle devra s’approprier la bibliographie associée à cette thématique pour en comprendre les enjeux et ainsi être force de proposition pour de futurs travaux. En lien avec l’équipe du SIH située à Nantes et avec le coordinateur thématique « granulats marins », il interviendra dans les missions d’expertise de l’Ifremer pour le MTE. Il pourra également participer aux activités récurrentes du laboratoire en lien avec ce domaine d’activité.


Missions principales 

Le travail à mener s’articulera autour de 4 missions principales:

  • L’intégration de la bibliographie associée aux impacts de l’extraction de granulats sur les ressources halieutiques ;
  • Le traitement statistique des données pour caractériser l’impact et la résilience des communautés halieutiques et la communication des résultats obtenus vers la communauté scientifique et les partenaires extérieurs;
  • Le développement d’outils pour la bancarisation et le traitement semi-automatisé des jeux de données relatif au suivi de l’impact des extractions de granulats sur les communautés halieutiques ; ces outils seront documentés pour en permettre l’appropriation par le plus grand nombre ;
  • L’explicitation et l’intégration des outils et traitements statistiques développés dans les textes de référence (i.e. guide pour l’état initial des sites d’extraction et protocole de référence halieutique)

De manière ponctuelle, il/elle pourra contribuer aux expertises menées localement et aux campagnes halieutiques en lien direct avec sa thématique de travail.

Activités principales

  • Prendre connaissance et s’approprier les concepts décrits dans les documents déjà produit par l’Ifremer dans le cadre de l’étude des effets et des impacts de l’extraction de granulats sur les ressources halieutiques.
  • Traiter les données relatives à la résilience des communautés halieutiques face à la pression d’extraction de granulats et valoriser les résultats obtenus, à l’écrit et à l’oral.
  • Développer et documenter un format de données générique et des scripts semi-automatisés permettant de généraliser les analyses précédentes à l’ensemble des suivis des communautés halieutiques mis en œuvre sur les sites d’extraction de granulats en France.
  • Reprendre la rédaction du protocole halieutique de référence et celle du guide de référence pour les états initiaux pour intégrer les développements méthodologiques pré-listés.
  • Participer ponctuellement aux activités du laboratoire RHPB en lien avec la thématique de travail

Champs relationnel

En interne : A Port-en-Bessin, il/elle interagit principalement avec la coordinatrice halieutique « usages » et avec le référent statistique de l’équipe
Il/Elle interagit avec les chercheurs et ingénieurs intervenant sur la question de l’impact des granulats marins à l’échelle nationale, ainsi qu’avec les trois référents thématiques experts dans ce cadre (basés au Laboratoire Environnement Ressources de Bretagne Nord (Dinard) pour la faune benthique, au Laboratoire Ressources Halieutique - LRH (Port-en-Bessin) pour l’halieutique et au Laboratoire Géodynamique et enregistrement Sédimentaire – LGS de l’Unité Géosciences Marines (Plouzané) pour la géologie) et/ou toute personne dont les compétences pourront s’avérer utiles à la réalisation de la mission.

Il/Elle interagit également avec les chercheurs et ingénieurs de l’unité EMH et de l’unité VIGIES intervenant sur le développement d’outils de bancarisation standardisés et de routines de traitement automatisé des données halieutiques.

En externe : Il/Elle interagit avec les représentants de la pêche (Comité régional) et avec les services de l’Etat en région (DIRM, DREAL). Il/Elle pourra être amené(e) à prendre contact avec des chercheurs/personnels issus de différentes universités ou d’instituts de référence (OFB, SHOM, BRGM).

 

 

Profil recherché

  • Diplôme d'Ingénieur, de Master 2 ou de Doctorat dans le domaine de l’écologie marine appliquée

Compétences techniques / métiers :

• Esprit de synthèse
• Très bonne capacité rédactionnelle en français et en anglais
• Très bonnes connaissances des statistiques appliquées à l’écologie halieutique
• Très bonne connaissance des logiciels de programmation R et R Studio

Qualités personnelles :

• Motivé, organisé et responsable
• Autonomie
• Esprit d’initiative
• Attiré par le travail en équipe pluridisciplinaire

 

 

Conditions de travail 

  • Temps complet
  • Mobilité géographique (déplacements à Plouzané (Centre Bretagne) et Nantes (Centre Atlantique)
  • Embarquements à bord de navires de pêche professionnels

 

 

 

Pour postuler

Date de clôture de réception de candidatures : 17/03/2021

Toutes nos candidatures sont traitées exclusivement via notre site Carrières.