Ingénieur économiste (H/F) - Brest, Bretagne, FR - IFREMER

Publiée le: 3/22/2021

Résumé de l'offre

Description de l'offre

Poste à pourvoir: Ingénieur économiste (H/F)

Référence du poste : PV-2021-020

Structure d'accueil :  Département des Ressources Biologiques et Environnement

Unité de recherche Economie Maritime

Localisation :  Brest, Bretagne, FR

 

Date de clôture de réception de candidatures : 19/04/2021

 

 

 

 

L’Ifremer

Reconnu dans le monde entier comme l’un des tout premiers instituts en sciences et technologies marines, l’Ifremer s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte. Il mène des recherches, innove, produit des expertises pour protéger et restaurer l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, et partager les connaissances et les données marines afin de créer de nouvelles opportunités pour une croissance économique respectueuse du milieu marin.

Présents sur toutes les façades maritimes de l’hexagone et des outremers, ses laboratoires sont implantés sur une vingtaine de sites dans les trois grands océans : l’océan Indien, l’Atlantique et le Pacifique. Pour le compte de l’Etat, il opère la Flotte océanographique française au bénéfice de la communauté scientifique nationale. Il conçoit ses propres engins et équipements de pointe pour explorer et observer l’océan, du littoral au grand large et des abysses à l’interface avec l’atmosphère.

Ouverts sur la communauté scientifique internationale, ses 1500 chercheurs, ingénieurs et techniciens font progresser les connaissances sur l’une des dernières frontières inexplorées de notre planète ; ils contribuent à éclairer les politiques publiques et à l’innovation pour une économie bleue durable. Leur mission consiste aussi à sensibiliser le grand public aux enjeux maritimes.

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), dont le budget avoisine 240 millions d’Euros. Il est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), de la Transition écologique et solidaire (MTES), de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA).

 

Description de l'offre :

Implantée sur le site de l’Institut Universitaire Européen de la Mer, à proximité immédiate du Centre Ifremer de Bretagne, l’Unité d’Économie Maritime (EM) fait partie intégrante de l’Unité Mixte de Recherche 6308 AMURE (AMénagement des Usages des Ressources et des Espaces marins et littoraux), associant des personnels de l’Ifremer, de l’Université de Brest et du CNRS en sciences humaines et sociales. Les principales thématiques abordées par l'équipe EM, dans le cadre de projets nationaux et internationaux, sont l'analyse économique des trajectoires de développement des activités maritimes, l'évaluation de leurs impacts sur les écosystèmes marins et littoraux et sur les services écosystémiques associés, et l’analyse des réponses pouvant être apportées par les politiques publiques.

 

L’Ifremer est missionné par le Ministère en charge de l'environnement pour apporter son concours à la mise en œuvre de la directive cadre " Stratégie pour le milieu marin" (DCSMM). Celle-ci est déclinée, aux côtés de la directive " planification de l’espace maritime " (PEM), dans les documents stratégiques de façade (DSF). Le document stratégique de façade comprend quatre parties :

  • la situation de l’existant, les enjeux de la façade, et l’avenir souhaité en 2030 (partie 1) ;
  • la définition des objectifs stratégiques du point de vue économique, social et environnemental et des indicateurs associés (partie 2) ;
  • les dispositifs de suivi du milieu marin et de ses usages (partie 3)
  • le plan d’action (partie 4).

 

Il/elle contribue à la construction du volet « usages et activités en mer » des dispositifs de suivi (partie 3) des DSF, qui inclut le suivi des politiques maritimes. Il/elle est basé/e à l’UMR AMURE et sous la responsabilité du référent thématique AES (Analyse Economique et Sociale) de l’Ifremer. Il/elle est également intégré/e dans l'équipe de coordination de la mise en œuvre de la DCSMM animée par la cheffe de projet DCSMM.

 



Missions principales

L’ingénieur.e économiste a pour mission d’améliorer l’efficacité de la collecte et du traitement des données nécessaires à l’AES de la DCSMM en assurant le suivi de l’évolution des organisations des détenteurs de données, l’alimentation régulière des jeux de données utiles aux deux volets de l’AES et la mise à jour des descriptifs des secteurs d’activité et des dispositifs de gestion.

Il/elle portera un regard global sur ce sujet d’utilité publique à travers la réalisation d’études dédiées et contribuera par ses travaux aux réflexions méthodologiques en cours au sein de l’UMR AMURE en vue de la construction d’un compte des eaux marines à l’échelle nationale.

 



Activités principales

Suivi des activités et des politiques publiques maritimes :

  1. assurer un suivi régulier de l’organisation des 23 secteurs d’activités relevant du volet « utilisation de nos eaux » en lien avec les équipes chargées de ce sujet pour l’élaboration des Documents Stratégiques de façade
  2. assurer un suivi régulier de l’évolution des dispositifs de gestion concernant les 10 thématiques du volet « coûts de la dégradation »
  3. repérer les jeux de données à articuler avec le Système d’Information Milieu Marin
  4. Procéder à des mises à jour régulières des données en organisant la collecte par vagues
  5. constituer les bases de données de l’AES (saisie et validation des données)

 

Contribution à l’évaluation économique et sociale :

  1. procéder à des traitements statistiques des données (structure des secteurs d’activités, analyse de tendance, coût des dispositifs, etc.)
  2. contribuer aux livrables liés à l’évaluation des activités, du coût de la dégradation, de la définition des Objectifs Environnementaux et du Programme de Mesures
  3. articuler l’analyse économique et sociale de la DCSMM avec celle d’autres directives, notamment la Directive cadre PEM (Planification de l’Espace Maritime)
  4. mettre en œuvre le chantier relatif à la définition des référentiels technico économiques des secteurs d’activité (relations impacts et/ou dépendance des activités sur l’environnement)

 



Champs relationnel

  • En interne : chercheurs et ingénieurs de l'Ifremer travaillant pour la mise en œuvre de la DCSMM, direction scientifique, direction des centres, responsables des départements, unités ou laboratoires

 

  • En externe : services détenteurs de données, coordination technique AES et autres acteurs de la DCSMM, responsables thématiques ou responsables de surveillance
 

 

Profil recherché

  • Diplôme d’ingénieur ou Master 2 en économie et statistiques, économie industrielle, économie de l’environnement
  • Expérience souhaitée

 



Compétences mises en œuvre

Compétences techniques / métiers

 

  • Expérience de la statistique publique
  • Compétences en matière de gestion de l’accès aux données économiques et de leur bancarisation
  • Capacité à traiter des données quantitatives issues de multiples sources
  • Facilité à établir des relations de confiance avec les administrations et les organisations professionnelles
  • Connaissance des secteurs d’activités liés à la mer
  • Connaissance des politiques publiques maritimes

 

Qualités personnelles

  • Excellent relationnel
  • Capacités d’organisation
  • Esprit de synthèse
  • Aptitude au travail en équipe
  • Aptitude à la rédaction de rapports
  • Rigueur et méthode
 

 



Conditions de travail

  • Déplacements à Paris et dans les centres de décision des 4 façades maritimes

 

 

 

 

Pour postuler

Date de clôture de réception de candidatures : 19/04/2021

Toutes nos candidatures sont traitées exclusivement via notre site Carrières.