Ce site utilise des cookies. Pour en savoir plus sur notre politique d'utilisation des cookies, cliquez Politique d'utilisation des cookies

Géologue-sédimentologue temps-court (H/F) - Brest - IFREMER

Publiée le: 2/7/2019

Résumé de l'offre

  • Type de contrat:
    CDI
  • Lieu:
    Brest
  • Type d'offre:
  • Publiée le:
    2/7/2019

Description de l'offre

Poste à pourvoir: Géologue-sédimentologue temps-court (H/F)

Référence du poste : PV-2019-046

Structure d'accueil :  Département des Ressources Physiques et Ecosystemes de fond de Mer

Unité de recherche Géosciences Marines

Laboratoire Géodynamique et environnement Sédimentaire

Localisation :  Brest, Bretagne, FR

 

Date de clôture de réception de candidatures : 21/03/2019

 

 

 

 

Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer, l’Ifremer contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et littoral et au développement durable des activités maritimes. L’Ifremer est source de connaissances, d’innovation, de données de surveillance et d’expertise pour le monde de la mer, à la fois en matière de politique publique et d’activité socio-économique. Il est la seule structure de ce type en Europe.

 

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), placé sous la tutelle conjointe du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et du ministère de la Transition écologique et solidaire.

 

Description de l'offre :

La structure d’accueil

Le Laboratoire Géodynamique et Enregistrement Sédimentaire, au sein de l'Unité de Recherche Géosciences Marines, mène des actions de recherche fondamentale et appliquée dans les domaines de l’évolution des marges continentales et la compréhension des processus de transport et de dépôt des sédiments marins. Il s'appuie principalement sur des analyses sédimentologiques et géochimiques des sédiments marins, ainsi que sur l'interprétation de données géophysiques couplée à de la modélisation numérique, au sein d’études géodynamiques globales et détaillées. Ces approches visent une interprétation pluridisciplinaire de l'architecture et de l’évolution des bassins continentaux et des marges passives et de l'archive sédimentaire.

L’évolution du compartiment côtier « du littoral au talus » au cours du siècle à venir est un enjeu majeur pour notre société moderne auquel l’Ifremer devra se confronter dans les prochaines décennies. Ces enjeux concernent entre autres le retrait rapide du trait de côte, l’impact des événements climatiques extrêmes, les échanges saisonniers côte-avant-côte, le rôle de la circulation dans le transfert des sédiments entre plateau interne – plateau externe, ainsi que des questionnements grandissant comme ceux portés par les EMR, la dynamique des stocks sableux, l’extraction de granulats, ou bien les relations entre l’anthropisation du linéaire côtier et le devenir des produits d’érosion des bassins versants. C’est dans le cadre de la mise en place au sein d’Ifremer d’une réflexion, qui intégrera tous les départements et les disciplines, sur les effets cumulés de l’impact anthropique et climatique sur le compartiment situé entre le talus et la côte, que le LGS propose un poste de chercheur géologue-sédimentologue temps-court.

Ce poste de chercheur vise à produire une meilleure compréhension de l’évolution morphologique et sédimentaire de ce compartiment au sens large, sur des échelles de temps historiques à courtes (de quelques siècles aux processus), en réponse aux facteurs climatiques et anthropiques (caractérisation des changements à hautes fréquences), en interaction avec les facteurs géologiques locaux.

Missions principales

Il/elle est un(e) sédimentologue, spécialiste dans l'étude des transferts sédimentaires terre-mer, portant un intérêt pour les processus sédimentaires associés aux dépôts et aux érosions sur la plateforme continentale. Il/elle apportera des contraintes scientifiques nouvelles et pourra ainsi mener une réflexion globale sur l’évolution de ces environnements « littoraux » face à des forçages naturels et anthropiques modernes et futurs. Il/elle renforcera les collaborations techniques (développements d’outils de mesures) et scientifiques (géophysique, géotechnique, géochimie, modélisation hydro-sédimentaire, biologie, etc…), en interne à l’Ifremer et avec les partenaires universitaires et les organismes de recherche externes.

Activités principales

  1. Il/elle dynamise au sein du laboratoire la caractérisation et la quantification des processus sédimentaires permettant une approche quantitative des transferts terre-mer.
  2. Il/elle mène une réflexion au sein du LGS et d’Ifremer sur les effets cumulés des impacts anthropiques et climatiques sur la zone littorale, jusqu’au talus ;
  3. Il/elle propose et intègre des programmes de recherche impliquant des campagnes à mer sur des navires côtiers et hauturiers dans le cadre de coopérations régionales, nationales et internationales ;
  4. Dans une approche multi-paramètres, il/elle intègre des données acoustiques (bathymétrie, sismiques, sonar) et sédimentologiques (prélèvements et analyses) dans un environnement géologique, sédimentologique et hydrologique de plateau avec une finalité de publication scientifique de niveau international ;
  5. Il/elle participe à l’évolution des outils, approches et concepts de géologie/sédimentologie du plateau ;
  6. Il/elle publie ses résultats dans des revues scientifiques à fort impact.

Champs relationnel

En interne: Ce poste de chercheur nécessite une collaboration étroite avec les chercheurs du LGS (géologues, sédimentologues, paléocéanographes, géodynamiciens) qui étudient les enregistrements et les processus sédimentaires dans des environnements variés (e.g. silicoclastiques, carbonatés), depuis le plateau continental jusqu'aux abysses (systèmes deltaïques, contouritiques, turbiditiques, etc.).

Au sein de l’Ifremer, ce poste implique une forte collaboration avec RBE et ODE, pour mener la réflexion sur les effets cumulés  des impacts anthropiques et climatiques dans la zone du littoral ;

En externe:  Le poste nécessite de développer des collaborations au niveau local (UBO) et national, particulièrement sur des aspects complémentaires à ceux développés à l'Ifremer.

 

 

Profil recherché

Doctorat dans le domaine de la géologie marine

Expérience professionnelle (post-doctorale ou industrielle) appréciée.

Compétences mises en œuvre       

Compétences techniques / métiers

  • Expérience en géologie/sédimentologie du plateau et/ou processus physiques du transport sédimentaire.
  • Aptitude au traitement et à l’interprétation de données sédimentaires marines (sismique, carottes, forages).
  • Maîtrise de l’Anglais (parlé et écrit).
  • Publications dans des revues internationales.

Qualités personnelles

  • Motivé organisé et responsable
  • Esprit d’initiative
  • Attiré par le travail en équipe pluridisciplinaire et le travail à la mer
  • Volonté de d’explorer de nouvelles approches dans le domaine de la géologie/sédimentologie du plateau.
 

 

Embarquement sur des navires côtiers et/ou hauturiers.

Temps plein.

 

 

 

Pour postuler

Date de clôture de réception de candidatures : 21/03/2019

Toutes nos candidatures sont traitées exclusivement via notre site Carrières.