Chercheur en Pétrologie des Interactions fluide-roche (H/F) - Brest, Bretagne, FR - IFREMER

Publiée le: 9/1/2021

Résumé de l'offre

Description de l'offre

Poste à pourvoir: Chercheur en Pétrologie des Interactions fluide-roche (H/F)

Référence du poste : PV-2021-044

Structure d'accueil :  Département des Ressources Physiques et Ecosystemes de fond de Mer

Unité de recherche Géosciences Marines

Laboratoire Cycles Géochimiques et ressources

Localisation :  Brest, Bretagne, FR

 

Date de clôture de réception de candidatures : 30/09/2021

 

 

 

 

L’Ifremer

Reconnu dans le monde entier comme l’un des tout premiers instituts en sciences et technologies marines, l’Ifremer s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte. Il mène des recherches, innove, produit des expertises pour protéger et restaurer l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, et partager les connaissances et les données marines afin de créer de nouvelles opportunités pour une croissance économique respectueuse du milieu marin.

Présents sur toutes les façades maritimes de l’hexagone et des outremers, ses laboratoires sont implantés sur une vingtaine de sites dans les trois grands océans : l’océan Indien, l’Atlantique et le Pacifique. Pour le compte de l’Etat, il opère la Flotte océanographique française au bénéfice de la communauté scientifique nationale. Il conçoit ses propres engins et équipements de pointe pour explorer et observer l’océan, du littoral au grand large et des abysses à l’interface avec l’atmosphère.

Ouverts sur la communauté scientifique internationale, ses 1500 chercheurs, ingénieurs et techniciens font progresser les connaissances sur l’une des dernières frontières inexplorées de notre planète ; ils contribuent à éclairer les politiques publiques et à l’innovation pour une économie bleue durable. Leur mission consiste aussi à sensibiliser le grand public aux enjeux maritimes.

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), dont le budget avoisine 240 millions d’Euros. Il est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), de la Mer (MinMer), de la Transition écologique et solidaire (MTES), de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA).

 

Description de l'offre :

Le Laboratoire d’étude des Cycles Géochimiques et ressources (LCG), intégré à l’Unité des Géosciences Marines (GM), mène des recherches sur la compréhension des échanges chimiques entre l’hydrosphère et la lithosphère océanique ; et s’intéresse aux processus de genèse, de transport et de transformations des espèces chimiques dans des systèmes géologiques océaniques variés. Cela s’étend des zones de suintements froids des marges continentales aux systèmes hydrothermaux des dorsales océaniques, en passant par les bassins arrière-arc et les plaines abyssales. Ses activités de recherche trouvent leurs applications dans la formation des ressources, les aléas géologiques et les études d’impacts.

Afin de renforcer son expertise dans l’étude de ses activités liés à l’hydrothermalisme et à la formation des ressources minérales marines (REMIMA), le laboratoire recrute un(e) chercheur(e) en pétrologie, spécialiste des interactions fluide/roche.

Ce poste s’intègrera pleinement à la future équipe CYBER (axe 1 : processus métallogéniques et hydrothermalisme et axe 3 : cycles biogéochimiques des océans primitifs) qui doit s’ouvrir avec la création de l’UMR Geo-Ocean (GM, LGO).

 

Rattaché(e) au responsable du LCG, il/ elle intervient dans les projets relatifs à l’étude des processus et interactions hydrothermales dans les grands fonds et de leurs impacts sur la biogéochimie océanique et la formation de ressources minérales marines (REMIMA).

Il/elle s’intéressera plus particulièrement au processus profonds (ex. transition manteau-croûte océanique, zone de réaction) et de subsurface (ex. stockwork) associés aux interactions fluides/magmas/roches (ex: altération haute température, serpentinisation).

Ainsi il/elle pourra se focaliser sur:

(1) l’évolution de la concentration des métaux lors des processus pétro-génétiques (ex. fusion partielle, cristallisation fractionnée, assimilation, hybridation) et/ou lors des interactions fluide/magma/péridotites à la transition manteau-croûte;

(2) sur la mobilisation et le transport de ces éléments par les fluides hydrothermaux (étude des altérations) jusqu’à la zone de décharge; (

3) sur l'impact des circulations des fluides hydrothermaux sur les propriétés géochimiques et pétrophysiques des roches.

Il/elle s’intéressera particulièrement aux rôles des phases minérales primaires et secondaires (ex. silicates, oxydes, sulfures) dans le piégeage/relargage des métaux à différents niveaux structuraux et comme traceurs des conditions d'interactions fluides-roches. 

Il/elle apportera ses compétences dans l’exploration des REMIMA dans des contextes géodynamiques contrastés (dorsales lentes, ultra-lentes, arcs et bassins arrière-arcs).

Il/elle sera moteur dans l’élaboration de missions en mer au niveau national et international.

Il/elle sera pleinement impliqué dans l’acquisition et l’exploitation des données géologiques, géophysiques, géochimiques et minéralogiques obtenues en mer et en laboratoire.

Il/elle travaille en étroite collaboration avec les chercheurs, ingénieurs et techniciens de l’unité des Géosciences Marines spécialisés dans l’hydrothermalisme.



 

Missions principales :

  • Par ses travaux de recherche portant sur l’hydrothermalisme océanique et les processus profonds contrôlant l'altération des roches volcaniques et mantelliques, il contribue à l’excellence du laboratoire concernant les l’étude des interactions océan/lithosphère.
  • Il/elle participe activement aux activités liées à la gestion du permis d’exploration « Sulfures » signé en 2014 entre l’AIFM et l’Ifremer, renforçant l’expertise Ifremer concernant les ressources minérales sous-marine auprès de l’Etat français.
  • Il/ elle s’appuie en priorité sur les méthodes et outils géologiques et géochimiques disponibles à l’Unité GM et dans la nouvelle UMR Geo Ocean (ex. microsonde électronique, LA-ICP-MS, MC-ICP-MS).
  • Il/ elle développera des approches innovantes d'étude des roches au laboratoire et en mer

 

A titre principal :

  • Il/elle contribue activement à l’étude des processus et interactions hydrothermales dans les grands fonds et intervient dans les projets relatifs à la métallogénie océanique et interactions fluides-roches-microorganismes.
  • Il/elle participe et/ou pilote des campagnes d’exploration menées par le laboratoire dans le cadre de projets de recherche fondamentale, d’appui à la puissance publique et de collaborations industrielles.
  • Il/elle montre une capacité à encadrer des étudiants de tous niveaux et des post-docs, à rédiger des publications et à répondre à des appels à projets.
  • Il/elle contribue au développement d’une culture d’innovation au sein de l’unité en s’intéressant aux potentiels de transferts industriels et à la valorisation économique de ses activités, notamment via les outils interne à l’Ifremer (g. Institut Carnot MERS).

 



 Champs relationnels                                                                                                                              

  • En interne : Les Unités du département REM ; les laboratoires et services de GM, de EEP et de RDT et future Unité Mixte de Recherche Geo Ocean.
  • En externe : Collaborations nationales et internationales (universités, instituts de recherche, etc.) ; Collaborations Industrielles.
 

 

Profil recherché

  • Diplôme de doctorat


Compétences mises en œuvre

Compétences techniques / métiers:

  • Excellente formation en géologie de la croûte océanique et processus hydrothermaux
  • Expérience académique ou professionnelle dans le domaine des interactions fluide-roche
  • Maitrise de l’anglais (écrit et parlé)
  • Expérience de campagnes hauturières en mer souhaitée

 

Qualités :

  • Sens des responsabilités, esprit d’équipe et autonomie
  • Apte et motivé pour les campagnes océanographiques
  • Rigueur et curiosité pour les études interdisciplinaires
  • Goût pour les collaborations industrielles et pour l’innovation

 

  • Capacité à établir des collaborations et être force de proposition (campagnes, projets ANR, projets Européens, projet IODP, )
  • Capacités à gérer des projets nationaux et internationaux
  • Expérience dans la rédaction et gestion de projets
  • Expérience en rédaction de publications scientifiques de haut niveau
 

 

Conditions de travail

  • Temps plein
  • Travail d’analyse en mer et au laboratoire et embarquement sur des campagnes océanographiques

 

Pour postuler

Date de clôture de réception de candidatures : 30/09/2021

Toutes nos candidatures sont traitées exclusivement via notre site Carrières.