CDD Technicien en écologie marine (H/F) - Station de Sète - IFREMER

Publiée le: 7/24/2020

Résumé de l'offre

Description de l'offre

Poste à pourvoir: CDD Technicien en écologie marine (H/F)

Référence du poste : CDD 2020-832

Structure d'accueil : Département Oceanographie et Dynamique des Ecosystemes

Unité Littoral

Laboratoire Environnement Ressources Languedoc Roussillon

Localisation :  Sète, Occitanie, FR

Durée du contrat : 4 mois

 

Date de clôture de réception de candidatures : 23/08/2020

 

 

L’Ifremer

Reconnu dans le monde entier comme l’un des tout premiers instituts en sciences et technologies marines, l’Ifremer s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte. Il mène des recherches, innove, produit des expertises pour protéger et restaurer l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, et partager les connaissances et les données marines afin de créer de nouvelles opportunités pour une croissance économique respectueuse du milieu marin.

Présents sur toutes les façades maritimes de l’hexagone et des outremers, ses laboratoires sont implantés sur une vingtaine de sites dans les trois grands océans : l’océan Indien, l’Atlantique et le Pacifique. Pour le compte de l’Etat, il opère la Flotte océanographique française au bénéfice de la communauté scientifique nationale. Il conçoit ses propres engins et équipements de pointe pour explorer et observer l’océan, du littoral au grand large et des abysses à l’interface avec l’atmosphère.

Ouverts sur la communauté scientifique internationale, ses 1500 chercheurs, ingénieurs et techniciens font progresser les connaissances sur l’une des dernières frontières inexplorées de notre planète ; ils contribuent à éclairer les politiques publiques et à l’innovation pour une économie bleue durable. Leur mission consiste aussi à sensibiliser le grand public aux enjeux maritimes.

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), dont le budget avoisine 240 millions d’Euros. Il est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), de la Transition écologique et solidaire (MTES), de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA).

 

Description de l'offre:

L'Unité LITTORAL est constituée de neuf Laboratoires Environnement Ressources (LER) couvrant le littoral métropolitain. Ses principales missions portent sur l'observation du littoral, le suivi de la qualité des produits conchylicoles dans le milieu naturel, l'étude des écosystèmes littoraux et conchylicoles et la réalisation d'expertises et d'avis à l'attention des services de l'État. Les écosystèmes lagunaires exploités par la conchyliculture sont au centre des projets de recherche et des réseaux d’observation du LER en région Occitanie. Ces travaux portent sur l’étude de (1) l’impact des fluctuations environnementales naturelles ou anthropiques sur leur fonctionnement, (2) des processus de restauration écologique de ces milieux et (3) de la conciliation entre le bon état écologique et le maintien des usages conchylicoles. Depuis janvier 2015, le LER/LR a intégré l’Unité Mixte de Recherche (UMR) MARBEC[1], MARine Biodiversity, Exploitation and Conservation, dont les autorités de tutelle sont l’IRD, l’Ifremer, l’Université de Montpellier et le CNRS. MARBEC est l’un des plus importants laboratoires travaillant sur la biodiversité marine et ses usages en France avec environ 230 agents, dont 80 chercheurs et enseignants-chercheurs.

[1] http://www.umr-marbec.fr/fr/



Missions principales 

Il/elle contribuera au projet SECTOX (Etude de la contamination par les phycotoxines (PSP et lipophiles dont DSP) des huîtres creuses et des moules de la lagune de Thau – Dynamique temporelle et spatiale de cette contamination dans l’optique d’une gestion sectorisée de la lagune). Dans ce cadre il/elle participera aux campagnes de prélèvements dans l’étang de Thau. Il/elle assurera des analyses du phytoplancton (espèces toxiques). Il/elle réalisera les analyses de toxines lipophiles des coquillages prélevés pour cette étude.



Activités principales

-       En tant que technicien, il/elle :

  • sera en charge de l’identification et du dénombrement du phytoplancton toxique par microscopie optique inversée sur les échantillons acquis dans le cadre du projet ;
  • participera à la réalisation des prélèvements d’eau et des mesures in situ lors des campagnes d’échantillonnage in situ;
  • participera à la réalisation des analyses de toxines lipophiles par chromatographie liquide couplée à un spectromètre de masse (LC-MS/MS) ;
  • contribuera à la gestion des commandes, des stocks et l’entretien des laboratoires d’analyse du phytoplancton et des toxines.
 

 

Profil recherché

Profil 

Bac + 2 type Intechmer / IUT / BTS sciences de la mer

 



Compétences techniques / métiers

  • Aptitude au travail sur le terrain exigée (embarquements côtiers)
  • Connaissance et pratique des techniques de détermination du phytoplancton marin toxique
  • Connaissances en écologie du phytoplancton
  • Expérience de travail en laboratoire sous couvert d’un système qualité ISO 17025 souhaitée ou Bonne Pratique de Laboratoire appréciée

Qualités personnelles :

  • Rigueur
  • Autonomie
  • Travail en équipe
  • Capacité d’écoute et à se former
 

 

Conditions de travail

  • Embarquement à la journée
  • Taux d’activité : 100%

 

 

 

Pour postuler

Date de clôture de réception de candidatures : 21/08/2020

Toutes nos candidatures sont traitées exclusivement via notre site Carrières.