Alternance Technicien en microbiologie (H/F) - Montpellier - IFREMER

Publiée le: 4/15/2021

Résumé de l'offre

Description de l'offre

Poste à pourvoir: Alternance Technicien en microbiologie (H/F)

Référence du poste : ALT 2021-944

Structure d'accueil : Département des Ressources Biologiques et Environnement

Unité de recherche Interactions Hôtes Pathogènes Environnement

Localisation :  Montpellier, Occitanie, FR

Durée du contrat : 12 mois

 

Date de clôture de réception de candidatures : 13/05/2021

 

 

L’Ifremer

Reconnu dans le monde entier comme l’un des tout premiers instituts en sciences et technologies marines, l’Ifremer s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte. Il mène des recherches, innove, produit des expertises pour protéger et restaurer l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, et partager les connaissances et les données marines afin de créer de nouvelles opportunités pour une croissance économique respectueuse du milieu marin.

Présents sur toutes les façades maritimes de l’hexagone et des outremers, ses laboratoires sont implantés sur une vingtaine de sites dans les trois grands océans : l’océan Indien, l’Atlantique et le Pacifique. Pour le compte de l’Etat, il opère la Flotte océanographique française au bénéfice de la communauté scientifique nationale. Il conçoit ses propres engins et équipements de pointe pour explorer et observer l’océan, du littoral au grand large et des abysses à l’interface avec l’atmosphère.

Ouverts sur la communauté scientifique internationale, ses 1500 chercheurs, ingénieurs et techniciens font progresser les connaissances sur l’une des dernières frontières inexplorées de notre planète ; ils contribuent à éclairer les politiques publiques et à l’innovation pour une économie bleue durable. Leur mission consiste aussi à sensibiliser le grand public aux enjeux maritimes.

Fondé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), dont le budget avoisine 240 millions d’Euros. Il est placé sous la tutelle conjointe des ministères de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), de la Transition écologique et solidaire (MTES), de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA).

 

Description de l'offre:



L’unité Ifremer IHPE est intégrée dans une Unité Mixte de Recherche (UMR 5244, http://ihpe.univ-perp.fr/) qui développe des recherches intégratives sur les interactions entre les animaux, leurs agents pathogènes et leurs environnements. Les thématiques de recherche s’inscrivent dans la cadre « One Health - One Earth - One Ocean ». Nous caractérisons les mécanismes conduisant à l’apparition d’agents infectieux, leur dynamique de l’évolution, leur émergence et leur extinction dans les milieux naturels. Nous appliquons des approches de biologie intégrative et de biologie des systèmes en utilisant des méthodologies holistiques, multidisciplinaires et à multi-échelles.



Activités principales

L’organisation mondiale de la santé (OMS) considère l’antibiorésistance comme l’une des plus graves menaces pesant sur la santé mondiale, la sécurité des aliments et le développement. Les environnements aquatiques et les systèmes aquacoles ont été identifiés comme des réservoirs à long terme de gènes de résistance aux antibiotiques, jouant un rôle central dans la sélection, la propagation et l'évolution de la résistance aux antibiotiques et de leur transmission à l'homme.

Le/la candidat(e) sera impliqué(e) dans les projets AntibioThau/SPARE-SEA qui dressent un état des lieux de la présence et de la circulation de bactéries et de gènes d’antibiorésistance dans les environnements conchylicoles du bassin de Thau et plus largement à l’échelle européenne. L’ambition ultime est de déterminer où, quand et pourquoi circulent les gènes de résistance aux antibiotiques dans les milieux marins côtiers exploités pour la conchyliculture. L’étude concernera d’une part des animaux d’élevage soumis à divers parcours zootechniques et d’autre part des animaux sauvages prélevés selon des transects qui vont des zones les plus anthropisées à la mer ouverte. La prévalence dans les zones cultivées (tables conchylicoles) et dans la faune sauvage sera évaluée.

Le travail reposera sur de l’échantillonnage de terrain, de l’isolement de bactéries sur milieux antibiotiques, de la bancarisation des souches antibiorésistantes identifiées (constitution de collections de microorganismes), de la caractérisation génomique (séquençage et analyse de génomes) et un suivi par PCR digitale des gènes d’antibiorésistance pour établir une première image de leur dynamique spatiale et temporelle.

 

 

Profil recherché

  • BAC + 2 : DUT / BTS de biologie

 

Diplôme visé dans le cadre de l’alternance :

  • Licence pro BAE - IUT de Montpellier 

 



Compétences mises en œuvre / à acquérir

 

Compétences techniques / métiers

  • Maîtrise des techniques de biologie moléculaire et de microbiologie
  • Maîtrise des bonnes pratiques de laboratoire
  • Connaissance en bioinformatique et biostatistiques
  • Maîtrise des outils bureautiques : Tableur, traitement de texte, messagerie
  • Langues : Anglais (bonne compréhension orale et écrite)

 

Qualités personnelles

  • travail en équipe
  • rigueur, précision, méthode et sens de la qualité
  • qualité d’écoute et de communication
 

 

Conditions de travail

  • Contrat d’apprentissage ou de professionnalisation d’une durée de 1 an
  • Travail de laboratoire et sorties terrain

 

 

 

 

Pour postuler

Date de clôture de réception de candidatures : 13/05/2021

Toutes nos candidatures sont traitées exclusivement via notre site Carrières.